25 janvier 2012

Critique ciné : Sherlock Holmes - Jeu D'Ombres

Le premier "Sherlock Holmes" (2009) de Guy Ritchie (réalisateur de "Arnaques, Crimes Et Botanique", "Snatch", "Revolver" et "RocknRolla") n'était peut-être pas parfait, mais il avait le mérite de dépoussiérer un personnage mythique à travers un film à l'image soignée, avec des décors riches et variés, deux personnages principaux qui réinventaient les "buddy movies" ("48 Heures", "L'Arme Fatale", "Double Détente", "Tango Et Cash", "La Relève", "Bad Boys", "Rush Hour", etc...) dans un style anglais old-school relativement inédit et avec quelques scènes d'action plutôt convaincantes.

Que faut-il attendre de cette suite ? Des décors plus variés (et toujours aussi soignés) ? Encore plus d'humour dans les relations entre Holmes et Watson ? Un méchant encore plus charismatique puisqu'il s'agit cette fois du professeur Moriarty ? Encore plus d'action ? Les débuts de Noomi Rapace (la Lisbeth Salander des films "Millénium" en version suédoise) dans un film à grand budget ? On va bien voir...




L'histoire : alors que le docteur Watson est sur le point de se marier avec la belle Mary, une vague d'attentats secoue le monde entier. Le célèbre Sherlock Holmes soupçonne le réputé professeur Moriarty d'en être à l'origine et compte bien déjouer ses plans...

Le ton est donné dès les premières minutes du film : Holmes n'a pas changé et il va y avoir de l'action ! Le duo Holmes / Watson qui fonctionnait si bien dans le premier film est de retour et le premier s'avère toujours aussi drôle et imprévisible (et sacrément fortiche !) tandis que le second est toujours aussi sérieux et surpris (même si on peut compter sur lui dans les moments les plus tendus). En bref, les relations des deux principaux protagonistes qui faisaient tout le sel du premier film sont de retour et Holmes (Robert Downey Jr. plus en forme que jamais !) prend un malin plaisir à tourmenter son complice ainsi que pratiquement tous les personnages qu'il croise. Que du bonheur !

Watson et divers personnages croisés dans le premier film sont de retour, mais de nombreux nouveaux protagonistes sont également de la partie, avec notamment un professeur Moriarty (interprété par Jared Harris, déjà vu dans "Le Dernier Des Mohicans", "Tueurs Nés", "Perdus Dans L'Espace", "Resident Evil : Apocalypse", "Ocean's Twelve", "La Jeune Fille De L'Eau" ou encore "L'Etrange Histoire De Benjamin Button") qui semble dans un premier temps moins charismatique que Lord Blackwood (Mark Strong, également vu dans "Kick-Ass" et "Green Lantern"), le méchant du 1er film, mais qui s'avère bien plus machiavélique à mesure que l'histoire avance...
Le personnage interprété par Noomi Rapace s'avère à la hauteur, largement présent et plutôt bien intégré au scénario. Ce n'est toute fois pas encore le rôle qui rendra la belle suédoise indispensable à Hollywood, mais on peut sûrement compter sur le futur "Prometheus" de Ridley Scott pour ça !

(On dit qu'un bon méchant aide à faire un bon film : c'est complètement vrai ici !)

Les décors sont toujours aussi splendides et soignés, et on retrouve avec plaisir la lumière particulière du 1er film. Mais la diversité est également de mise puisqu'on quitte rapidement la ville de Londres pour parcourir différents pays d'Europe, ce qui donne lieu à des scènes très variées et régulièrement bourrées d'action au sein de plans serrés ou de grande envergure tous aussi impressionnants les uns que les autres.
Les ralentis parfois inutiles du 1er opus sont également de la partie, mais ils s'avèrent mieux placés et servent avec brio quelques scènes d'action particulièrement captivantes dans lesquelles Guy Ritchie démontre un grand talent pour la mise en place de scènes plutôt complexes.

On retrouve aussi avec plaisir les plans ultra-rapides, frénétiques et mécaniques que le réalisateur plaçait souvent dans ses films précédents, avec un subtil mélange de plans réels et d'images de synthèse accompagnés de mouvements de caméra complètement fous !

Le sympathique thème musical composé par Hans Zimmer est également de retour, mais on assiste également à quelques envolées puissantes typiques du compositeur, avec un soin tout particulier apporté à la scène de l'opéra qui est l'une des plus fortes du film (qui compte de nombreuses scènes marquantes) !



"Sherlock Holmes - Jeu D'Ombres" est une suite de grande envergure qui atteint largement tous les objectifs qu'on pouvait en attendre ! Plus rythmé, plus drôle et plus sombre à la fois, bourré de plans ingénieux et variés, ce duel au sommet (aussi bien physique que mental) entre deux génies antagonistes s'avère être un divertissement à grande échelle et une réussite totale ! Guy Ritchie se permet même de jouer avec certains des codes initiés dans le 1er film afin de surprendre toujours plus le spectateur et il réalise un film ingénieux où la tension va croissante malgré la drôlerie de certaines situations (la marque de fabrique des grands "buddy movies").

On ne dirait pas non à une suite du même acabit...

Aucun commentaire: