30 avril 2010

Critique ciné : Kick Ass

Ce qui est cool depuis que les adaptations de comics se sont démocratisées au cinéma, c'est qu'en plus des licences et des personnages les plus célèbres, on a également droit à des titres plus obscurs ou beaucoup moins connus du grand public (en tout cas en Europe).

Car il serait grand temps pour les français de réaliser que certains comics (et donc leurs adaptations sur grand écran) sont destinés aux adultes et non-pas uniquement aux enfants, mais quand je vois le temps que ça a pris pour la japanimation je me dis que la route risque d'être encore longue...

Et c'est peut-être d'autant plus difficile lorsqu'il s'agit d'un film qui met en scène deux adolescents et une enfant comme dans Kick Ass !


Pourtant, dès les premières minutes du film, le doute n'est plus permis : ça va être violent ! Voire même incroyablement sanglant et politiquement incorrect (c'est pas tous les jours qu'on voit un père de famille entraîner sa fille de 11 ans à encaisser un coup de feu... j'ai bien dit encaisser et pas esquiver !).

L'histoire est simple et peut même paraître classique au premier abord : Dave Lizewski est un adolescent sans histoires qui fantasme sur la poitrine de sa prof d'anglais et dont le seul "super-pouvoir" est d'être invisible aux yeux des filles de son école. C'est aussi un grand fan de comics et il lui arrive de se demander pourquoi personne ne franchit le pas pour essayer de devenir un super-héros dans la vie réelle. Il décide donc de tenter l'expérience par lui-même à l'aide d'un costume de plongée, deux bâtons et un peu d'entraînement dans sa chambre. Mais la réalité des rues de New-York et des gangsters qui règlent leurs problèmes à coups d'armes à feu risque d'être dure à encaisser pour ce nouveau héros sans le moindre super-pouvoir...



S'il est vrai que la bande-annonce ci-dessus ne semble pas corroborer mes propos sur la violence du film, n'hésitez pas à visionner cet autre trailer beaucoup plus bourrin consacré à Hit-Girl (de loin le personnage le plus marquant du film et qui fait bien-sûr scandale aux USA), mais cela risque de vous gâcher la surprise de quelques passages violents (même s'il y en a plein d'autres).

Pour info, sachez qu'au départ les grands studios hollywoodiens ont refusé de financer le film (sauf à la condition de l'édulcorer ou de rendre les protagonistes plus âgés) mais le réalisateur Matthew Vaughn (Layer Cake) croyait tellement dans son projet qu'il la financé lui même (avec finalement l'aide de la petite société de production de Brad Pitt : Plan B Entertainment). Le film a fait un énorme carton aux USA (OK, ce n'est pas forcément un gage de qualité) et les critiques sont dans l'ensemble très bonnes (contrairement à celles d'Iron Man 2 qui sont un peu plus mitigées) !

En ce qui me concerne, ce film vient de prendre place aux côtés de ce que je considère comme étant les meilleures adaptations de comics pour adultes (The Crow, 300 et le génialissime Watchmen) mais avec un côté fun en plus !

Allez vite le voir avant qu'il ne disparaisse des salles obscures car le public français n'est pas encore prêt pour ce genre de films qui sortent des sentiers battus (comme Watchmen justement). Je ne lui promets pas un grand succès en salles mais je sais qu'il se rattrapera largement en DVD s'il est correctement marketé (pas comme Watchmen, quoi !).

Vivement la suite...

2 commentaires:

lezamalien a dit…

cool ca donne envie , c'est vrai que ce que j'en avait entendu ne me donnait pas une bonne critique . Expliquez comme ca tout de suite ca change..!!

Marv a dit…

Perso je l'ai beaucoup aimé.
De très bonnes références, de l'action, parfois du mauvais goût (faut avouer), mais dans l'ensemble un truc bien maîtrisé et assez jouissif dans l'ensemble ^^
Je ne sais pas si le flim restera longtemps au box-office, mais toujours est-il qu'il a fait environ 300 000 entrées rien qu'en France à cette heure, déjà, c'est plutôt pas mal ^^
Et question rentabilité, rassurons-nous : il a déjà 188% de rentabilité (sur la base du budget donc). Vivement le 2, on peut être sûr qu'il sera fait!