7 juin 2012

1er trailer (VOST) pour Django Unchained, le nouveau Tarantino !

Quentin Tarantino affirmait en 2007 vouloir s'intéresser à l'histoire des Etats-Unis, et plus particulièrement à l'esclavagisme, mais sous la forme d'un western spaghetti. Il tiendra visiblement parole avec son prochain film, "Django Unchained", dont la première bande-annonce vient d'être dévoilée.


Peu de temps avant le Guerre de Sécession (donc dans les années 1850 ou 60), le docteur King Schultz, un ex-dentiste et désormais chasseur de primes d'origine allemande (interprété par Christoph Waltz, déjà vu dans "Inglorious Basterds" et "The Green Hornet"), cherche à se venger des frères Brittle, des meurtriers dont il connait pas le visage. Pour cela, il rend sa liberté à l'esclave Django (Jamie Fox, vu dans "L'Enfer Du Dimanche", "Ray" ou "Miami Vice : Deux Flics A Miami") afin de l'entrainer au métier de chasseur de primes. Mais ce dernier souhaite également profiter de l'aide de son nouvel allié afin de retrouver sa femme Broomhilda, vendue comme esclave à Calvin Candie (Leonardo DiCaprio, récemment vu dans "J. Edgar"), un propriétaire de plantation aussi charmant que sadique...



Apparemment, ça va flinguer à tout va et on peut s'attendre à des dialogues typiques du cinéma de Tarantino, le tout dans une ambiance funky et violente... Cool !

Bien que non-visibles dans la bande-annonce ci-dessus, Samuel L. Jackson (Nick Fury dans "Avengers"), Don Johnson (le célèbre "Sonny" Crocket de la série originale "Deux Flics A Miami") et Tom Savini (mais siiiiii, le gars nommé Sex Machine avec un flingue en forme de pénis dans "Une Nuit En Enfer", également réalisateur du remake de 1990 de "La Nuit Des Morts-Vivants" et surtout responsable des effets spéciaux gores de nombreux films cultes dont "Zombie", "Vendredi 13", "Maniac", ou "Massacre A La Tronçonneuse 2") font également partie de l'aventure "Django Unchained".

En revanche, Kevin Costner puis Kurt Russell (castés pour le même rôle) ont quitté le tournage de "Django Unchained" pour différentes raisons. Le rôle de Django devait d'ailleurs revenir à Will Smith mais celui-ci refusa. Des apparitions de Sacha Baron Cohen ("Borat", "Brüno", "Hugo Cabret" et bientôt à l'affiche de "The Dictator") et Joseph Gordon-Levitt (vu dans "Inception" et bientôt à l'affiche de "The Dark Knight Rises" et "Looper") étaient prévues mais ceux-ci ont du abandonner leur rôle à cause de problèmes de calendrier.

Quoiqu'il en soit, "Django Unchained" sortira aux USA le 25 décembre 2012 tandis que le public français devrai patienter jusqu'au 16 janvier 2013 pour le voir en salles.

2 commentaires:

Gaspard a dit…

Bonjour,

On verra bien. A mes yeux, le cinéma de Quentin Tarantino, ce n'est plus ça. Jusqu'à "Kill Bill", c'était vraiment original. Sans chercher à cacher ses influences et ses sources d'inspiration, il les remixait pour en faire des divertissements décalés et amusants.

Puis est arrivé "Death proof" où en dehors d'un accident de voitures surprenant et une poursuite finale réjouissante, il faut se taper des bavardages souvent sans intérêt. Quant à "Inglourious basterds", le film m'a semblé interminable, rempli de dialogues sans fin. Je n'ai rien contre ces moments de conversations mais il m'a semblé que Tarantino n'avait pas su les canaliser. On est loin des films du type "commando de la 2nde guerre mondiale" dont il souhaitait s'inspirer.

Alors Tarantino qui fait dans le western spaghetti, pourquoi pas ? Mais déjà, le terme est inapproprié. Le terme "spaghetti" était utilisé par ceux qui méprisaient les productions italiennes qui se lançaient dans le western. De plus, vu le casting, "Django unchained" n'a rien de spaghetti. Tout au plus pour le moment, la bande annonce laisse penser à un film qui s'inspire de certains procédés narratifs et codes visuels des westerns italiens.

Gaspard

Draven a dit…

Hello Gaspard, et merci pour ton commentaire !

Pour être franc, je ne suis pas vraiment surexcité par ce trailer de "Django Unchained". J'irai le voir juste par curiosité, comme je l'ai fait pour les 3 trois derniers Tarantino...

"Kill Bill" m'avait beaucoup déçu. Il y avait des scènes sympa mais le tout ressemblait à un mélan très peu homogène de beaucoup (trop) de choses auxquelles je n'avais pas vraiment accroché.

J'ai plutôt apprécié "Death Proof" mais il est vrai que quand je le revois, je m'ennuie pas mal durant les dialogues interminables qui représentent près de 90% du film.

Quant à "Inglorious Basterds", j'avais été agréablement surpris par le film et certaines de ses scènes immédiatement cultes. Mais encore une fois, le rythme était particulier et cela pointait le plus gros problème de ce qu'est devenu Tarantino : un homme capable de réaliser des scènes jouissives avec de très bons acteurs mais qui éprouve de plus en plus de difficultés à les lier entre-elles sans ralentir le film avec des dialogues pas toujours intéressants.

Je suis tout de même assez curieux de voir ce qu'il va faire dans le monde du western. Il semble vouloir rendre hommage au genre "spaghetti" mais je suis à peu près sûr que le résultat final va s'éloigner de la promesse initiale du film, exactement comme avec "Kill Bill", "Death Proof" et "Inglorious Basterds"...