19 octobre 2011

Critique ciné : The Thing

En 1982, le réalisateur John Carpenter redéfinissait le cinéma d'épouvante avec "The Thing" (remake de "The Thing From Another World" ou "La Chose D'Un Autre Monde" en VF, daté de 1951), un chef-d'œuvre de paranoïa teinté d'effets spéciaux atteignant un niveau de gore jamais vu jusque-là, sans oublier la musique oppressante d'Ennio Morricone. Le film fut un échec à sa sortie mais est devenu un film culte depuis, notamment pour ses effets visuels qui ont inspiré bon nombre de films d'horreur et de jeux vidéo.

C'est avec une grande surprise qu'on a appris en 2011 qu'une "préquelle" portant exactement le même titre allait voir le jour, d'une part car il est toujours risqué de s'attaquer à un film culte, et d'autre part car à priori le film original se suffisait à lui-même. Alors qu'en est-il ?


L'histoire : Kate Lloyd est une paléontologue appelée en urgence dans une base scientifique norvégienne en Antarctique. Ce qui a été découvert sous la glace à cet endroit pourrait bien remettre en question notre perception de l'univers, mais également mettre en danger l'humanité toute entière...

L'impression ressentie à la vision de la bande-annonce se confirme quasiment tout au long du film : cette "préquelle" dissimule en fait un remake de l'œuvre de John Carpenter. La trame du film est quasiment la même, sans parler du cadre des événements...

Alors pour ceux qui (comme moi) vénèrent la version de 1982 : ce nouveau "The Thing" n'est qu'une pâle copie de l'original, avec des enjeux identiques mais malheureusement une tension bien moins glaçante, des personnages moins charismatiques et des effets spéciaux moins impressionnants (même s'ils sont réussis). Il est tout de même intéressant de le voir afin de déceler tous les petits détails qui font le lien avec le film de John Carpenter car un grand soin a véritablement été apporté à de nombreux éléments du scénario et des décors pour que tout corresponde à 100% à ce qu'on pouvait voir de la base norvégienne dans le film de 1982.

(Mary Elizabeth Winstead, je te trouvais nettement plus canon dans tes films précédents, mais je t'aime toujours autant...)

Pour les autres spectateurs, "The Thing" version 2011 reste tout de même un film d'horreur à peu près correct contenant quelques effets spéciaux saisissants (en images de synthèse). Le scénario, en revanche, n'est pas très original et utilise les grosses ficelles du genre (par exemple : "n'appelons pas de secours afin de ne pas ébruiter notre découverte incroyable"), sans parler de twists plus ou moins convenus dont un tout près de la fin du film qui frôle le ridicule absolu.

La plupart des personnages ne marquent pas vraiment les esprits, à l'exception bien sûr de celui interprété par Mary Elizabeth Winstead (déjà vue dans "Boulevard De La Mort", "Die Hard 4" et "Scott Pilgrim"). Le rôle principal n'aurait pas été confié à un homme afin de ne pas trop souffrir de la comparaison avec le personnage ultra-charismatique interprété par Kurt Russell en 1982, et c'est finalement un bon choix puisque Miss Winstead s'en sort plutôt pas mal face à des protagonistes masculins tous plus lisses et plus dispensables les uns que les autres.

La musique du film n'a rien à voir avec celle composée à l'origine par Ennio Morricone et se contente d'être très classique pour un film d'horreur actuel. Heureusement que le thème original est joué à 2 ou 3 reprises pour filer des frissons de bonheur aux fans...



"The Thing" (2011) n'arrive pas à la cheville de "The Thing" (1982) car il lui est inférieur en tous points (même pour les effets spéciaux gores, un comble !). Il reste néanmoins un film d'horreur assez correct, plutôt sombre et bien rythmé, mais où le sentiment de paranoïa est bien moins poussé que dans l'original. Dommage, il ne lui manque pas grand-chose pour être un très bon film d'horreur...

Les fans absolus de la version de John Carpenter pourront tout de même y jeter un œil afin de constater à quel point de nombreux petits détails ont été respectés afin de coller à 100% au film original. De ce point de vue là, c'est une grande réussite car cette "préquelle" ne trahit aucun élément du chef-d'œuvre de 1982 !

Vidéo bonus :

Et si les acteurs du film original regardaient cette nouvelle version ? Une vidéo très drôle réalisée par un fan :


(activez les sous-titres avec le bouton CC)

Aucun commentaire: