28 février 2011

Critique ciné : True Grit

Je suis loin d'être un expert en westerns, non-pas que ce soit un style que je n'aime pas, c'est tout simplement que je n'en ai pas vu énormément dans ma vie. Mais avec "True Grit" qui réunit les frangins réalisateurs Joel et Ethan Coen ainsi que Jeff Bridges pour la première fois depuis le cultissime "The Big Lebowski" de 1998, j'ai trouvé une bonne raison d'aller en voir un sur grand écran !


Bon, l'ambiance est quand-même beaucoup moins axée sur la déconnade et la bêtise humaine que dans "The Big Lebowski" puisqu'on est ici en 1870 et qu'il est ici question d'une jeune fille de 14 ans qui veut retrouver l'assassin de son père en engageant un U.S. marshal qui a la réputation de s'encombrer d'assez peu de bonnes manières, de bonne humeur et de chances de survie pour l'homme recherché.

La première chose qui saute aux yeux dans le film c'est la force de caractère de la jeune Mattie Ross (interprétée par Hailee Steinfeld qui aurait bien mérité son Oscar pour ce rôle). Là où il aurait été facile de mettre une fillette qui aurait vite tapé sur les nerfs des protagonistes et des spectateurs, les frères Coen nous proposent une jeune fille dont la ténacité est véritablement impressionnante, à tel point qu'on se demande si le titre "True Grit" (grit = détermination, courage) s'adresse au marshal Cogburn ou à cette incroyable adolescente qui ferait presque de l'ombre aux plus charismatique des cowboys.

Mais cela ne signifie pas que les autres personnages sont complètement transparents puisque le marshal Rooster Cogburn (Jeff Bridges, à des années lumière de son rôle dans "Tron : L'Héritage") est également un protagoniste haut en couleurs. Rarement bien luné, toujours grognon et aux manières plutôt rudes, il forme un duo improbable mais réjouissant avec la jeune Mattie Ross.

Matt Damon et Josh Brolin en revanche, pâtissent un peu du charisme des deux personnages principaux mais leurs interprétations sont convaincantes et leurs personnages sont bien écrits.



Au final, c'est un film très sympathique et vraiment réussi où on sourit, on vibre et on voyage dans de beaux décors qui évitent les clichés de type carte postale (le film se déroule en hiver), pour un résultat authentique ! Un très chouette western donc, malgré une petite baisse de régime à la toute fin...

2 commentaires:

Vincent a dit…

A la toute fin c'est pire qu'une baisse de régime, c'est un massacre total, l'épilogue est vraiment de trop à mon goût.
Si tu veux en lire ma review c'est là que ça se passe http://www.asbaf.fr/2011/03/true-grit-les-coen-louest.html see ya

Draven a dit…

Oui, tu as raison, plus j'y pense plus je réalise que l'épilogue ne sert à rien du tout !

Sinon, ta critique est... intéressante sur ASBAF (comme d'hab').