25 avril 2013

Critique ciné (+ podcast 24FPS) : Iron Man 3

En 2008, les Studios Marvel posaient la première pierre de leur univers cinématographique (le Marvel Cinematographic Universe pour les puristes) avec le film "Iron Man" réalisé par Jon Favreau. Le temps d'un film consacré à un monstre vert (dans lequel apparait également Tony Stark), et voici venir "Iron Man 2" en 2010, toujours avec Jon Favreau à la réalisation, et même si le succès commercial est encore plus gros que pour le premier, le succès critique est loin d'être le même puisque le film souffre de problèmes de rythme et de méchants pas tout à fait à la hauteur (même si l'auteur de ces lignes confesse aimer celui-ci tout autant que le premier, notamment à cause de son humour et de ses dialogues, ainsi que de sa scène d'action finale).

Suivent alors un film consacré à un dieu d'Asgard puis à une expérience de l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale et on retrouve Tony Stark / Iron Man en 2012 dans "Avengers" où il casse des extra-terrestres en compagnie de tous ses amis sous la direction de Joss Whedon. La Phase 1 du Marvel Cinematographic Universe est achevée, il est temps de s'attaquer à la Phase 2 est c'est une nouvelle fois l'homme de fer qui ouvre le bal avec "Iron Man 3" ! Jon Favreau ne souhaitant plus réaliser, c'est Shane Black qui prend le relai. Un nom qui n'est peut-être pas très connu du grand public puisqu'il n'avait jusque-là réalisé qu'un seul film ("Kiss Kiss Bang Bang" en 2005), mais une personne qui semble toute indiquée puisqu'elle est à l'origine des scénarios de classiques comme "L'Arme Fatale 1 & 2" ainsi que "Last Action Hero" ! Niveau action et déconne, on a vu pire, cela semble donc être une excellente nouvelle puisqu'il se charge également du scénario d'"Iron Man 3"...


L'histoire : Tony Stark a changé depuis les événements de New-York (c'est-à-dire ceux qu'on pouvait voir dans "Avengers"), il a du mal à trouver le sommeil et se préoccupe plus que jamais de la sécurité de Pepper Potts. Pendant ce temps, le terroriste international qui se fait appeler Le Mandarin ne cesse de menacer les Etats-Unis et cela va finir par attirer l'attention de Tony Stark...

Dès les premières secondes du film, on sent que l'ambiance Rock n' Roll des deux premiers opus n'est plus qu'un lointain souvenir puisqu'en lieu et place d'un morceau d'AC/DC, c'est l'incroyablement mauvais morceau "Blue" de Eiffel65 qui résonne dans les oreilles des spectateurs ébahis... OK, c'est supposé renforcer l'immersion dans la scène d'intro qui est en fait un flash-back, mais franchement on pouvait difficilement faire pire en terme de mauvais goût.

Ce n'est certes qu'un petit détail musical, mais il est malheureusement représentatif du manque de respect de ce film par rapport à tout ce qui avait été fait dans les 2 (voire 3) films précédents. Tony Stark est extravagant et drôle ? Oubliez-ça, il est devenu déprimant (et déprimé), et il n'est vraiment drôle que 2 ou 3 fois dans tout le film ! La quasi-totalité des gags sont extrêmement poussifs et bien moins intégrés au scénario que ceux des précédents opus. Pire : on sent par moments que le scénario est modifié juste pour pouvoir y insérer un (mauvais) gag. Et personnellement, lorsque je vais voir un film de super-héros, c'est justement pour y voir ce super-héros dans son costume en train de faire des trucs héroïques. Or, en regardant bien ce troisième épisode, les scènes où Tony Stark revêt une armure d'Iron Man totalement fonctionnelle sont extrêmement rares ! Au lieu de ça, Shane Black nous propose une sorte d'aventure paresseuse où Tony Stark mène des enquêtes (alors qu'il n'avait jamais jusqu'ici été présenté comme un homme de terrain sans son armure) avec un enfant et où ses scènes avec son copain Rhodey tournent au Buddy Movie foireux... (OK, c'était la spécialité de Shane Black autrefois mais il n'est plus aussi bon dans ces styles)

(Ça va, on se fatigue pas trop là ? Comme les scénaristes du film en fait...)

Je ne retrouve donc pas le Tony Stark que j'aime dans ce nouveau film, et c'est très gênant quand on sait à quel point la saga repose sur le talent du personnage interprété par Robert Downey Jr. (qui n'est pas en tort ici puisqu'il compose avec ce qu'on lui a donné à jouer). Le problème c'est que les autres personnages sont aussi touchés par des changements : Rhodey (et son armure qui ne s'appelle plus War Machine mais Iron Patriot pour des raisons idiotes) est réduit au rôle d'acolyte à la limite de l'inutile, Pepper est passée du rôle de sympathique assistante/confidente à celui de potiche gonflante, et Happy est passé de sympathique chauffeur à chef de la sécurité complètement idiot !

Heureusement que les autres personnages secondaires et les méchants sont à la hauteur ? Hé bien non !!!! Je me demande encore à quoi servait vraiment le personnage féminin Maya Hansen, le gamin mentionné plus haut est horriblement niais et gonflant, le professeur Aldrich Killian (interprété par Guy Pearce) manque cruellement de profondeur et de motivations sérieuses, mais la palme de la connerie revient forcément au Mandarin qui est un scandale absolu et même une insulte envers les fans de ce personnage !

Après avoir vu le film, je me suis posé cette question : est-ce que le grand méchant de ce film à vraiment une bonne raison d'en vouloir à Tony Stark ? Plus j'y pense, et plus il me semble que non ! Et au fait, c'était quoi exactement son plan global ? Franchement, je n'en ai aucune idée...



À part deux bonnes scènes d'action (celle de l'attaque de la maison et celle de l'avion, largement visibles dans le trailer ci-dessus), je ne vois pas ce qu'il est possible de sauver de ce premier film de la Phase 2 du Marvel Cinematic Universe ! La scène d'action finale est complètement illisible et va même à l'encontre des codes du genre. Et que dire de l'épilogue expéditif qui détruit encore un peu plus ce que l'on aimait jusque-là dans ces films ? Non vraiment, rien ne va et c'est une véritable souffrance pour les fans. Même la scène post-générique se révèle aussi inutile qu'idiote et ne donne pas du tout envie de savoir ce qui va se passer dans la suite de la Phase 2. En tout cas, je préférais largement l'approche de Jon Favreau à celle de Shane Black...

J'ai passé un très mauvais moment devant "Iron Man 3" à me désoler du changement d'orientation opéré sur l'un de mes personnages préférés de Marvel au cinéma. Les faiblesses du 2 paraissent maintenant bien dérisoires face à un tel gâchis, et j'ai plus envie d'oublier ce film que de le revoir un jour (et bien sûr, la 3D ne sert strictement à rien) !

Voilà, bien entendu cette critique écrite est dénuée de spoilers, ce qui m'empêche de d'expliquer clairement les points les plus scandaleux du massacre en règle qu'est "Iron Man 3". Mais heureusement, je co-anime un podcast ciné nommé 24FPS où la seconde partie de l'émission me permet de revenir sur l'intégralité du scénario pour en décortiquer toutes les bêtises, incongruités, contradictions et âneries en tout genre. Le 22ème épisode de cette émission est déjà en ligne et il est bien entendu consacré à "Iron Man 3", alors si vous avez déjà vu le film ou si vous n'avez pas peur de vous faire spoiler l'intégralité de l'histoire, n'hésitez pas à cliquer sur l'image ci-dessous afin d'écouter en streaming ou de télécharger au format mp3 cette nouvelle émission où je suis très fâché et où j'explique largement pourquoi :


Aucun commentaire: