2 septembre 2010

Bientôt le monde de "Retour Vers Le Futur 2" pour de vrai !

Les films de fantasy et plus particulièrement ceux de science-fiction ont de nombreuses qualités, et parmi elles il y a cette fantastique capacité à stimuler notre imaginaire en inventant des objets dont on ne soupçonnait tout d'abord pas l'utilité et qui nous semblent ensuite totalement indispensables bien qu'étant souvent impossibles à fabriquer pour de vrai.

Qui n'a jamais voulu un "vrai" sabre-laser capable de tout trancher ? Ou un flashouilleur ("Men In Black" - 1997), un copain robot à tout faire ("Appelez-moi Johnny 5" ou "Short Circuit" en VO - 1988), un parapluie néon ("Blade Runner" - 1982), un pistolet multi-fonction à commande vocale ("Judge Dredd" - 1995), un pack de protons transportable sur le dos ("SOS Fantômes" ou "Ghostbusters" en VO - 1984) un ordinateur à commande aéro-tactile (OK, je viens d'inventer ce mot - "Minority Report" - 2002), un camouflage optique ("Predator" - 1987), une moto qui laisse une trainée lumineuse indestructible derrière elle ("Tron" - 1982), un jetpack (alors là il y en a des tas mais je vais citer celui de "Rocketeer" - 1991), un déguisement plus vrai que nature avec changeur de voix incorporé ("Total Recall" - 1990), un copain cyborg indestructible qui obéit au doigt et à l'œil ("Terminator 2" - 1991) ou tout simplement un vaisseau spatial à usage personnel (je me contenterais d'un X-Wing) ?

En allant même un peu plus loin, ne vous êtes vous jamais demandé quel goût pouvait avoir un "Soleil Vert" (du film du même nom sorti en 1973), le lait bleu ("Star Wars Episode IV - Un Nouvel Espoir" - 1977), la pilule rouge ("Matrix" - 1999) ou encore comment peuvent bien fonctionner les trois coquillages ("Demolition Man" - 1993) ?

Et il y a un film sorti en 1989 qui nous présentait un véritable festival d'objets futuristes du quotidien : "Retour Vers Le Futur 2".


Entre la DeLorean volante, le mini-réacteur nucléaire "Mr. Fusion" que l'on pouvait alimenter avec des déchets alimentaires, le "hoverboard" (vous savez, le skateboard rose à suspension électromagnétique), les lunettes opaques en métal brossé, les enseignes de cinéma en 3D, les baskets Nike Mag 2015 qui se lacent toutes seules, le four micro-ondes qui agrandit et chauffe les aliments instantanément, nul doute que les scénaristes s'étaient vraiment lâchés et il est quasiment certain que nous avons tous voulu posséder au moins l'un de ces objets courants de l'année 2015.

Aujourd'hui, les fours micro-ondes sont de plus en plus puissants mais pas au point de chauffer les aliments en un instant. Les aliments déshydratés sont légion mais pas au point de réduire une pizza à 10% de sa taille. Le cinéma 3D est par contre très à la mode et en attendant "Les Dents De La Mer 19" on peut déjà aller admirer des piranhas en 3D au cinéma depuis hier.

Mais les objets de ce film qui ont le plus attisé les convoitises sont certainement le "hoverboard" et les baskets Nike Mag 2015.



Concernant le "hoverboard", suite à une blague du réalisateur Robert Zemeckis, beaucoup de gens avaient cru à l'époque que l'objet existait réellement. Les magasins de jouets U.S. avaient alors été inondés de demandes pour un objet qui n'existait pas.

En revanche en 2008, un artiste français a créé un véritable "hoverboard" à suspension électromagnétique pour une exposition sur le thème de "Retour Vers Le Futur". Bien qu'il soit impossible de l'utiliser comme le fait Marty dans le film, il flotte réellement à quelques centimètres au dessus de la surface sur laquelle on le pose :



Côté chaussures, en 2006 une pétition avait réuni plus de 17 000 signatures pour demander à Nike de fabriquer et de vendre les baskets qui se lacent toutes seules. Des fans s'amusaient également à reproduire le design de ces chaussures et en 2008 Nike avait même commercialisé une série de chaussures nommées Hyperdunk Supreme que les fans avaient trouvées relativement proches de celles visibles dans le film et ils les avaient donc surnommées Nike Air McFly. En revanche, la fonction de laçage automatique restait une utopie...

Mais aujourd'hui, une fan très motivée a dévoilé un modèle capable de se lacer tout seul. Après un premier prototype où le mécanisme était apparent à l'extérieur de la chaussure (montré en début de vidéo), la version 2 de son produit semble très bien fonctionner grâce à un mécanisme caché dans la semelle et une activation lorsqu'on appuie sur le talon :



Cette personne très ingénieuse est d'ailleurs à la recherche de financements pour produire une série de ces chaussures.

Et vous, quels sont les objets de science-fiction qui vous ont fait rêver ? N'hésitez pas à partager vos envies et vos délires dans les commentaires...

Aucun commentaire: