21 janvier 2015

Critique ciné : Hard Day

Un flic un peu ripou qui renverse un homme sur la route qui le mène à l'enterrement de sa mère, et qui va ensuite tout faire pour maquiller l'accident et faire disparaitre toutes les preuves, c'est déjà un bon sujet de film. Mais ce n'est que le point de départ de Hard Day, un thriller sud-coréen qui va mener son protagoniste principal à travers un déluge de coïncidences et de mauvaises nouvelles...


Je ne suis certainement pas le plus grand connaisseur du cinéma sud-coréen, mais je sais qu'ils n'y vont pas par quatre chemins pour raconter leurs histoires et sortir des sentiers battus. Et c'est un peu ce qui fait l'originalité de Hard Day : le jeune commissaire Ko Gun-su est clairement une pourriture au début du film, mais tout ce qui va lui arriver ensuite va donner au spectateur de multiples occasions de réviser son jugement, sans que tout ne soit jamais tout blanc ou tout noir dans cette histoire aux multiples rebondissements difficilement prévisibles.



C'est efficace (notamment dans les rares scènes d'actions, qui même si elles ne sont pas au cœur du film, sont souvent réussies) et prenant. Même si on peut déplorer que le scénario commence à devenir un peu abusif vers la fin (mais pas autant que dans J'ai Rencontré Le Diable où cela m'avait maintenu hors du film), on navigue sans cesse de découvertes en surprises dans ce thriller haletant et mené tambour battant, sans oublier quelques belles touches d'humour noir ici et là. Et tant pis si ce n'est pas toujours crédible...

Aucun commentaire: