16 décembre 2014

24FPS 66 : Le Hobbit - La Bataille Des Cinq Armées

Ça y est, le massacre est enfin terminé ! Peter Jackson a enfin bouclé sa trilogie honteuse et très vaguement inspirée du roman Le Hobbit de J.R.R. Tolkien paru en 1937. Rappelez-vous, j'exprimais déjà de sérieux doutes au moment de la sortie du Hobbit - Un Voyage Inattendu fin 2012, et j'étais loin de me douter à ce moment-là que ce film serait de très loin le meilleur de cette nouvelle trilogie. Fin 2013, c'était Le Hobbit - La Désolation De Smaug qui provoquait ma colère (uniquement en podcast) à cause des innombrables libertés prises avec le matériau d'origine, des personnages de plus en plus détestables, et de l'aspect visuel décidément trop factice de cette saga. Sans parler du découpage hautement contestable de cette histoire en trois films...

Cette affiche est hautement trompeuse puisque le Hobbit qui donne son nom à la saga se voit relégué au simple rôle de figurant (à part dans une scène) à qui on ne sait plus quoi donner à faire...

Alors aujourd'hui, il est temps de conclure cette trilogie. Pour faire simple, j'ai retrouvé quasiment tous les mêmes défauts dans Le Hobbit - La Bataille Des Cinq Armées que dans le second film, mais en pire !!! Le découpage de l'histoire devient vraiment scandaleux quand on voit la place minuscule réservée aux événements laissés en suspens à la fin du film précédent, les dialogues sont de plus en plus niais et se contentent la plupart du temps de répéter des choses que l'on sait déjà, et bien entendu les rajouts et inventions par rapport au livre occupent désormais la majorité du temps à l'écran (à titre d'information, la fameuse bataille des 5 armées occupe seulement 10 pages dans le roman d'origine), en comparaison aux éléments empruntés à l'histoire de base. Et c'est sans compter sur une mise en scène ultra-pompeuse qui a cédé aux sirènes les plus mercantiles d'Hollywood puisque les scènes d'action toujours plus bad-ass et interminables ont largement pris le pas sur le développement des personnages et de l'histoire.

Au final, on obtient un film beaucoup trop long pour le peu qu'il raconte, dénué de sentiments et de profondeur, mais avec plein de gens qui se tapent dessus pendant très longtemps. Pour plus de détails, je vous invite à écouter la troisième et dernière émission du podcast 24FPS dédié à cette trilogie, où Julien et moi-même expliquons très clairement pourquoi nous sommes déçus par Peter Jackson :



Pour rappel, vous pouvez vous abonner à 24FPS sur iTunes ou via RSS et retrouvez nous sur le site officiel de l'émission ou via nos comptes Facebook et Twitter.

Crédits musicaux : Guardians Of The Three - Extended Edition de Howard Shore, issu de l'album The Hobbit - The Battle Of The Five Armies - Original Motion Picture Soundtrack - Special Edition (2014), et Ramble On de Led Zeppelin, issu de l'album Led Zeppelin II (1969)

Et je ne peux pas résister à l'envie de vous poster cette autre affiche du film, qui est encore moins représentative du contenu du long-métrage que celle visible plus haut ! Une vraie arnaque ce truc...

Aucun commentaire: