30 juin 2014

Critique ciné (+ podcast) : Godzilla

Godzilla ce n'est pas un blockbuster américain incroyablement naze de la fin des années 90... Non, Godzilla c'est 60 ans d'histoire du cinéma fantastique japonais, 30 films (dont 28 japonais) qui ont tenté de nombreuses approches différentes, sans oublier le chef-d'œuvre original sorti en 1954 ! Et Godzilla c'est une nouvelle approche tentée en 2014 par le réalisateur Gareth Edwards pour la seconde tentative américaine de s'occuper de cette légende du cinéma japonais.


Alors en quelques mots : j'ai surkiffé !!! Pourtant le film n'est pas exempt de défauts, loin de là même ! Le scénario multiplie les facilités, les personnages ne sont pas très intéressants et servent juste d'excuse pour qu'on se retrouve là où ça barde, et les meilleurs acteurs du film sont clairement sous-utilisés. Mais à côté de ça, on a droit à un réalisateur qui sait jouer avec les points de vue et les effets d'échelle, qui sait mettre en scène des plans toujours lisibles, et surtout qui sait jouer avec les attentes du vrai personnage principal de son film, à savoir Godzilla, pour le rendre toujours plus impressionnant et bad-ass que jamais !

Pour en savoir plus, et notamment pour explorer les principales étapes de la création et de l'histoire de Godzilla, ainsi que notre critique détaillée de ce nouveau film, je vous invite à écouter cet épisode du podcast 24FPS :



Pour rappel, vous pouvez vous abonner à 24FPS sur iTunes ou via RSS et retrouvez nous sur le site officiel de l'émission ou via nos comptes Facebook et Twitter.

Crédits musicaux : Godzilla! d'Alexandre Desplat, issu de l'album Godzilla - Original Motion Picture Soundtrack (2014), Godzilla de Blue Öyster Cult, issu de l'album Spectres (1977), et Godzilla Main Theme d'Akira Ifukube (1954)

26 juin 2014

Critique ciné (+ podcast) : The Amazing Spider-Man 2

Souvenez-vous, en 2012 sortait le reboot The Amazing Spider-Man réalisé par Marc Webb qui était très très loin de combler mes attentes cinématographiques en terme de tisseur. En vrac : un Peter Parker insupportable, un costume raté, une tante May et un oncle Ben inexistants, un méchant lamentable (coté design et motivations), des scènes d'action très en dessous de ce qu'avait proposé Sam Raimi, plein d'idées piquées aux films de Sam Raimi alors qu'on était supposés partir sur autre chose, le seul côté original de l'histoire (les parents de Peter) coupé du montage final, etc. Bref un gros gâchis pas vraiment rattrapé par l'alchimie de Peter Parker avec la belle Gwen Stacy qui constituait le seul aspect un peu réussi du film.

Mes attentes au sujet de The Amazing Spider-Man - Le Destin d'Un Héros étaient donc très basses étant donné que cette nouvelle saga ne se fait pas pour des raisons artistiques ou par la volonté de raconter une vraie histoire. Non, tout ça se fait uniquement pour des raisons contractuelles, donc pour l'argent quoi ! Et le résultat est à la hauteur de la volonté artistique du studio : médiocre dans ses meilleurs moments, et complètement nul la plupart du temps. Un scénario fouillis qui multiplie les scènes inutiles, un Peter Parker toujours aussi insupportable, des méchants tellement clichés et ratés visuellement qu'on n'avait pas vu ça depuis Batman & Robin, une tante May toujours aussi absente et inutile, une explication à l'histoire des parents aussi mal amenée que décevante et toutes les principales scènes déjà largement visibles dans les bande-annonces. En gros, le seul domaine qui s'est un peu amélioré, c'est celui des scènes d'action, au risque de devenir tellement bourrées d'images de synthèse qu'on a l'impression de regarder des cinématiques de jeux-vidéo. Et la relation entre Peter et Gwen fonctionne toujours aussi bien, la plupart du temps...


Donc quelque-part le résultat est encore pire que pour le premier film puisque la volonté de la saga semble désormais se diriger vers la multiplication des méchants et des scènes d'action au détriment de toute qualité scénaristique et/ou de mise en scène. C'est lamentable...

Alors pour plus de détails, je vous invite à écouter le podcast 24FPS que Julien et moi avons consacré à ce film, avec tout d'abord une première partie (sans spoiler) où nous revenons sur tout l'historique du tisseur sur grand écran, et celui-ci commence bien plus tôt que vous ne l'imaginez :



Dans la seconde partie de l'émission, c'est uniquement The Amazing Spider-Man - Le Destin d'Un Héros qui passe à la moulinette de nos critiques, et toutes les scènes du film sont abordées en détails :



Pour rappel, vous pouvez vous abonner à 24FPS sur iTunes ou via RSS et retrouvez nous sur le site officiel de l'émission ou via nos comptes Facebook et Twitter.

Crédits musicaux : I'm Spider-Man et You're That Spider Guy de Hans Zimmer And The Magnificent Six, issus de l'album The Amazing Spider-Man 2 (2014)