8 février 2014

Les bande-annonces des films vus à Gérardmer 2014 !

En complément de mes articles concernant la 21ème édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, je vous propose de retrouver ci-dessous les bande-annonces des différents films que j'ai pu voir là-bas.

Et pour commencer, voici Mindscape de Jorge Dorado avec Mark Strong et Taissa Farmiga. Il s'agit de l'histoire d'un enquêteur qui peut se plonger dans la mémoire d'une personne afin d'aider des enquêtes de police :


(Un film efficace et déroutant)

Poursuivons avec Dark Touch de Marina De Van, l'histoire d'une petite fille capable de générer de la télékinésie lorsqu'elle repense à des événements tragiques de son passé :


(Très réussi dans la forme, mais au final très creux dans le fond...)

Dans le teen-movie All Cheerleaders Die de Lucky McKee et Chris Sivertson, des pom-pom girls en colère vont utiliser la sorcellerie pour se venger des garçons qui leur ont fait du mal :


(Aussi bête, pas drôle, visuellement moche et mal réalisé qu'il en a l'air...)

Du côté de Hong Kong avec le très esthétisant Rigor Mortis de Juno Mak, les vampires et les phénomènes paranormaux en tous genres infestent un immeuble aux étranges habitants :


(Très beau, mais aussi très lent et relativement impénétrable pour le public occidental)

L'étrange Miss Zombie de Sabu qui a hérité du Grand Prix du festival nous montre comment le quotidien d'une famille japonaise va sérieusement se trouver ébranlé après leur acquisition d'une jeune fille zombie à qui ils vont faire effectuer diverses tâches ménagères :


(Un bel exemple de bande-annonce mensongère sur le rythme très ennuyeux du film, sans parler des acteurs catastrophiques...)

Dans l'OFNI belge Tombville de Nikolas List, un jeune homme se rend dans une petite et mystérieuse bourgade afin de chercher des réponses et de se venger :


(Très fidèle au rythme du film, mais ça donne mal à la tête au bout de 5 minutes, alors imaginez au bout de plus d'une heure...)

Le remake américain de Ne Nous Jugez Pas se nomme We Are What We Are (qui était également le nom du film mexicain d'origine). Il est réalisé par Jim Mickle et nous montre une famille très pieuse mais aux habitudes alimentaires particulières dans une région où les personnes disparues sont de plus en plus courantes :


(Des enjeux trop faibles vu que quasiment tout est révélé dans la bande-annonce, et beaucoup trop tôt dans le film...)

La mission martienne de The Last Days On Mars de Ruairí Robinson avec Liev Schreiber et Elias Koteas touche à sa fin lorsqu'une découverte inattendue vient chambouler le programme et infecter certains membres :


(Une histoire d'infectés ultra classique à la sauce hollywoodienne, mais efficace !)

Le premier long-métrage du français Arnold De Parscau se nomme Ablations et on y suit l'enquête d'un homme qui se réveille un matin dans un terrain vague après une opération chirurgicale dont il n'a aucun souvenir :


(Rien de fantastique là-dedans, mais de belles piques d'humour noir inattendues)

Dans le film australien The Babadook de Jennifer Kent qui a raflé la plupart des prix du festival, une jeune mère veuve et son fils qui voit des monstres partout vont se trouver confrontés à un mal terrifiant qui les tourmente à domicile :


(Quelques bons moments de flippe dans ce film qui tourne quand-même un peu en rond...)

(Edit 04/03/14) Et comme promis voici la bande-annonce de The Sacrament réalisé par Ti West et produit par Eli Roth, où on suit des journalistes de Vice qui vont enquêter dans une communauté religieuse coupée du monde :


(On est plus proche du documentaire sur un fait divers tragique que d'un film d'horreur, mais bon... c'est assez correct)

Aucun commentaire: