11 juin 2013

Critique ciné express : The Bling Ring

Même si Sofia Coppola ne sort pas des films tous les ans et que ceux-ci atteignent rarement des sommets au box-office (à l'exception notable de "Lost In Translation"), ses réalisations sont tout de même assez attendues, au même titre que le nom des actrices qui y figureront. Donc après "Virgin Suicides" (1999), "Lost In Translation" (2003), "Marie-Antionette" (2006), et "Somewhere" (2010), elle s'attaque une nouvelle fois à l'histoire de jeunes gens désœuvrés dans "The Bling Ring" qui s'inspire du récit d'une série de vols de vêtements et de bijoux perpétrés dans les domiciles de stars par une bande de jeunes filles et d'un jeune homme.


L'histoire : à l'aide d'un site internet répertoriant les adresses de stars vivant dans la région de Hollywood, une bande d'adolescent(e)s va perpétrer une série de cambriolages afin de se procurer des vêtements et des accessoires de grandes marques...

Je ne voyais pas vraiment l'intérêt de raconter cette histoire avant de voir le film, mais maintenant que c'est fait, je dois dire que je le vois encore moins ! L'histoire est donc celle de ces adolescents qui ne font pas grand-chose d'intéressant dans leur vie, qui sont amateurs de fringues et d'objets de luxe, qui s'introduisent dans les maisons (ouvertes) des célébrités absentes de la ville et qui au final se font choper et condamner pour ça. Ces personnages n'ont jamais rien d'intéressant à se dire, sont complètement fascinés par des futilités comme la vie des stars ou leur coupe de cheveux ou leurs vêtements. On sait dès le début du film qu'ils se font arrêter (et on le sait d'autant plus si on est au courant du fait divers réel), il n'y a donc aucune histoire là-dedans qui vaille vraiment la peine d'être racontée...

La réalisation est propre et soignée, les acteurs sont très bons, mais il n'y a rien ici qui soit franchement mémorable ou marquant. Fallait-il vraiment un film durant 1h30 qui montre encore et encore ces jeunes inconscients en train de dévaliser des demeures de luxe pour comprendre que ce qu'ils faisaient était mal ou futile ? Car "The Bling Ring" (qui était le surnom donné à cette bande de voleurs) ne raconte rien, le film se contente juste de montrer une succession de scènes qui finissent rapidement par se ressembler énormément puisqu'on revient toutes les 5 minutes dans une maison de star. Le tout est entrecoupé de scènes où les personnages portent ce qu'ils ont volé ou se vantent de ce qu'ils ont fait, mais on revient sans cesse au même type de scène qui finissent par provoquer un ennui profond.



Ces jeunes n'ont rien dans la tête et vivent en dehors de la réalité ? Je le savais déjà avant de voir le film, et on ne peut pas vraiment dire qu'ils possèdent une personnalité qui mérite d'être racontée. Sofia Coppola sait diriger un film et s'entourer de gens talentueux ? On le savait déjà également ! Maintenant faudrait peut-être envisager d'utiliser tout ça pour raconter une histoire intéressante, ou alors mettre en scène quelque-chose d'un peu plus fulgurant si le scénario est faible. Mais là, on est simplement témoins d'une succession de scènes ultra-répétitives (pour les cambriolages) et sans conséquences (pour tout le reste) vu que les personnages restent tout aussi futiles et détestables, même une fois appréhendés à la toute fin.

Emma Watson s'éloigne un peu plus (mais pas pour la première fois) de son personnage d'Hermione au sein de la saga "Harry Potter" et se retrouve un peu plus sexuée que ce qu'on a pu voir jusqu'ici. Ça plaira sûrement à quelques-uns ! Moi, ça me laisse complètement froid... Et n'oublions pas de signaler que Paris Hilton a prêté sa maison pour que les scènes de cambriolage y soient recréées. Au mieux, ça permet de mesurer le mauvais goût dont elle fait preuve en matière de déco intérieure. Au pire, ça ne sert strictement à rien, comme l'ensemble de ce projet d'une vacuité impressionnante.

La seule leçon à retenir de tout ça, c'est que quand la mise en scène n'a rien de particulier, montrer n'est pas raconter ! Quant à ceux qui voient là un bon film sur les valeurs de la jeunesse actuelle, ils doivent vivre avec des œillères permanentes lorsqu'ils ne sont pas dans une salle de cinéma...

Aucun commentaire: