13 mai 2013

Gravity d'Alfonso Cuarón se dévoile enfin !

Pour certains, Alfonso Cuarón est le réalisateur de "Harry Potter Et Le Prisonnier d'Azkaban" (2004) qui est considéré comme le meilleur de la saga, et pour d'autres, il est le metteur en scène génial et complètement fou du sublime "Les Fils De l'Homme" (2006) qui, entre autres (nombreuses) qualités, était une leçon en termes de plans séquences !

Et ça fait déjà un bon paquet d'années qu'on attendait son projet suivant nommé "Gravity" ! Il en a écrit le scénario avec son fils Jonás et les studios Universal devaient l'aider à développer le film. Mais Universal n'a finalement jamais démarré la production et c'est Warner Bros. qui a fini par mettre la main dessus en 2010.


Le casting a lui-aussi été un peu complexe puisque le premier rôle féminin est passé entre les mains de Marion Cotillard, Scarlett Johansson, Blake Lively et Natalie Portman pour finir avec Sandra Bullock. Côté masculin, c'est Robert Downey Jr. qui a longtemps été prévu avant que George Clooney hérite finalement du rôle suite au désistement de son collègue...



Et voici le synopsis officiel de ce film qui sortira (enfin) en France le 23 octobre 2013 : Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky qui effectue son dernier vol avant de prendre sa retraite. Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste. Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre...

Aucun commentaire: