30 mai 2013

Podcast 24FPS 25 : Fast & Furious 6

J'ai été un peu méchant avec la saga "Fast & Furious" dans ma critique écrite sans spoiler du dernier épisode en date, non ? Bon, pour préciser les choses, disons que je ne suis pas fan de la franchise, mais que ça ne m'a pas empêché de prendre du plaisir devant certains de ses films. Et c'est exactement ce que j'essaie d'expliquer dans le 25ème numéro du podcast audio 24FPS. Comme d'habitude, il y a une première partie où Julien et moi-même brossons tout d'abord un bilan des 5 premiers films avant de donner notre avis sans spoiler sur le 6ème, et c'est après le signal sonore que nous revenons sur toutes les scènes du film dans leur ordre chronologique avec moult remarques et analyses.

Alors si ça vous branche, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission en streaming, la télécharger au format mp3 ou même vous y abonner via son flux RSS ou iTunes.


Bonne écoute à vous, et conduisez prudemment !

23 mai 2013

Premières images du film IMAX 3D de/avec Metallica !

Peut-être êtes-vous déjà au courant du fait que le groupe Metallica travaille sur un film 3D depuis déjà quelques temps ? La véritable nature du projet n'était pas forcément très claire jusqu'ici, étant donné qu'on savait que le groupe serait filmé sur scène lors d'un show exclusif pour le film, mais qu'il ne s'agirait pas simplement d'un concert en vidéo...

On savait que le film nommé "Through The Never" (en référence au morceau du même nom présent sur leur album éponyme de 1991), qu'il serait écrit et réalisé par Nimrod Antal ("Predators", 2010) et que l'un des personnages serait interprété par Dane DeHaan (le jeune homme qui pétait un câble dans "Chronicle" en 2012, également vu récemment dans "The Place Beyond The Pines" et prochainement à l'affiche de "The Amazing Spider-Man 2").

On sait aussi que Lars Ulrich, le batteur du groupe est actuellement présent au Festival de Cannes (qui est aussi un grand marché international pour les films) pour présenter et à priori vendre le long-métrage à un studio/distributeur.

Mais le groupe a enfin livré de nombreux détails supplémentaires sur le projet grâce notamment à un premier poster, une bande-annonce (visible ci-dessous) et des détails sur le scénario de "Through The Never" :


22 mai 2013

Critique ciné : Fast & Furious 6

Mine de rien, ça fait déjà 12 ans qu'on bouffe du "Fast & Furious" ! Le premier film éponyme réalisé par Rob Cohen est sorti en 2001, et si l'on excepte le fait que c'était un plagiat total du scénario de "Point Break" où les planches de surf avaient été remplacées par des voitures beaucoup trop flashy, c'était pas trop mal... à l'époque ! Mais les choses se gâtaient dès "2 Fast 2 Furious" de John Singleton en 2003, non-pas parce-que Vin Diesel n'y apparaissait pas (ce qui n'est pas forcément un mal vu sa qualité de jeu d'acteur), mais parce-que le semblant de scénario ne servait que de prétexte débile à montrer d'innombrables courses de voitures toujours plus flashy et d'innombrables concours de "qui a la plus grosse ?" pour une qualité de réalisation nettement inférieure à celle du premier épisode. Le pire a pourtant été atteint en 2006 avec "Fast & Furious : Tokyo Drift" réalisé par un Justin Lin qui est tout de même resté aux commandes de la saga jusqu'à ce sixième film qui vient de sortir ! Un personnage principal gonflant et inintéressant au possible, des voitures encore plus flashy et un scénario toujours plus minable où les yakuzas règlent leurs comptes à coups de courses de drift, on atteignait des sommets de bêtise ! Et après un box-office plus faible que celui des deux premiers films pour ce film qu'on considère comme un spin-off vu sa place particulière dans la chronologie de la saga, on revient aux sources et aux deux personnages principaux du premier épisode avec "Fast & Furious 4" en 2009. Ça ne s'améliore pas beaucoup côté scénario mais au moins les voitures sont enfin beaucoup moins flashy. Par contre on s'ennuie ferme devant cette fausse rivalité entre Brian (Paul Walker) et Dom (Vin Diesel) dont le retour explique peut-être le box-office qui repart nettement à la hausse puisqu'il atteint cette fois plus de 363 millions de dollars (alors que le record était jusque-là détenu par le second film avec plus de 236 millions). On enchaine donc rapidement avec "Fast & Furious 5" en 2011 qui, en plus de remettre les deux mêmes acteurs à la tête du film, fait revenir quasiment tous les personnages principaux de la saga (sauf celle qui était morte dans le quatrième film, mais on y reviendra), en y ajoutant encore quelques personnages dont celui interprété par Dwayne "The Rock" Johnson. Cette fois, plus de soi-disant enquête ou infiltration pour la police, et même les scènes de courses/cascades se font nettement plus rares puisqu'on n'en dénombre que trois (dont une vraiment énorme à la fin) ! On s'oriente plutôt vers le film de braquage et même si le scénario (qui se prend décidément très au sérieux depuis le quatrième épisode) fait preuve de grands moments d'illogisme (notamment en ce qui concerne le personnage interprété par The Rock), la saga atteint cette fois des sommets (incompréhensibles) au box-office et engrange plus de 626 millions de dollars !!!

Il n'en fallait pas tant pour continuer la saga, d'autant plus que la fin du cinquième laissait présager le retour inattendu de Letty (Michelle Rodriguez), un personnage majeur du premier film mais qui décédait rapidement (sans qu'on le voie vraiment) dès son retour dans le quatrième, juste après une scène d'introduction plutôt impressionnante. Alors, ce retour est-il une raison suffisante pour exciter les fans et pour aller voir "Fast & Furious 6" ? Y aura-t-il cette fois un scénario qui ne sera ni un plagiat ni une succession de prétextes débiles ? Tous les personnages principaux présents seront-ils vraiment nécessaires (si c'est comme dans le 5, c'est forcément non) ? Et au fait, cette saga mérite-t-elle vraiment son statut de référence dans le cinéma d'action récent ?

Bon, pour la dernière question je peux tout de suite répondre : à part le premier film qui pouvait éventuellement se laisser regarder (sans toutefois être incroyablement original), tous les autres m'ont paru tout à fait dispensables et rarement à la hauteur de leur réputation. Le meilleur acteur de la bande c'est The Rock, et comme celui-ci n'est présent que depuis un seul film, ce n'est clairement pas ça qui fait la qualité de cette saga. Donc non, personnellement, je ne comprends absolument pas pourquoi on en fait autant avec "Fast & Furious" qui n'est pour moi qu'une succession de films médiocres et pas si impressionnants que ça...

Pour le reste des questions, voyons comment s'en sort ce nouveau film ci dessous.

(Ça y est, ils sont contents, cette fois ils ont vraiment réuni tout le casting des films précédents ?)

Zod nous lance un avertissement dans le nouveau trailer de Man Of Steel (+ tous les derniers posters) !

Après nous avoir livré récemment l'un des trailers les plus épiques de l'histoire du cinéma, la campagne de promotion du "Man Of Steel" de Zack Snyder remet déjà le couvert avec une nouvelle vidéo (visible ci-dessous) qui en dit davantage sur les motivations des méchants du film.

C'est aussi l'occasion de découvrir les nombreux posters du film qui ont été dévoilés récemment, où les effets de flou pas toujours très fins et les lens-flare à la J.J. Abrams sont visiblement devenus obligatoires, en commençant bien sûr par celui-ci qui met en scène l'homme d'acier :


21 mai 2013

Critique ciné (+ podcast 24FPS) : Gatsby Le Magnifique

Autant le dire tout de suite : je suis loin d'être un grand fan des films réalisés par Baz Luhrmann ! Je n'ai pas vu son premier film australien nommé "Ballroom Dancing" (1992). Et je n'ai vu que tout récemment son fameux "Romeo + Juliette" (1996) qui avait fait tant de bruit lors de sa sortie avec un jeune Leonaro DiCaprio au tout début de sa période d'idole des adolescentes. Je veux bien croire que l'approche de Luhrmann par rapport à l'œuvre de Shakespeare était très originale à l'époque mais je trouve que ce film a très mal vieilli et s'avère extrêmement difficile à regarder et à supporter aujourd'hui. Puis il y a eu "Moulin Rouge" (2001) que je n'ai également vu pour la première fois que tout récemment, et même si l'aspect visuel s'avère bien plus réussi et abouti que dans son film précédent, j'ai tout de même dû me faire violence pour aller au bout de cette comédie musicale excentrique, surjouée et possédant de trop nombreuses fautes de goût en termes de mise en scène. J'ai également fait l'impasse sur "Australia" (2008) lors de sa sortie et j'avoue ne pas avoir le courage de le voir maintenant...

C'est donc avec de grandes craintes que j'appréhendais son nouveau film "Gatsby Le Magnifique", inspiré du roman du même nom sorti en 1925 qui a déjà connu diverses adaptations au cinéma dont une très célèbre en 1974 avec Robert Redford et Mia Farrow dans les rôles principaux. Ce film d'il y a quasiment 40 ans est d'ailleurs très surestimé à mon goût et j'ai encore du mal à croire qu'on ait pu penser que c'était un bon film lors de sa sortie quand on voit à quel point la réalisation, la photographie et le jeu des acteurs (sauf Redford !) était lamentables, même pour l'époque...


Encore un trailer pour The Wolverine !

"Wolverine : Le Combat De l'Immortel" revient avec une nouvelle bande-annonce qui parle (ce qui n'était pas le cas de la précédente), et dévoile sans gêne le retour (sous forme de rêve ou de flash-back, on ne sait pas trop) d'un des personnages majeurs de la trilogie "X-Men" que les plus observateurs avaient peut-être déjà pu apercevoir dès le premier trailer !

La nouvelle vidéo est visible ci-dessous et c'est aussi l'occasion de découvrir que le titre français du film n'est (malheureusement) pas une blague grâce à ce poster :


17 mai 2013

Le nouveau trailer de Pacific Rim met l'accent sur les monstres !

Depuis fin 2012, le "Pacific Rim" de Guillermo del Toro n'en finit pas de nous balancer des bande-annonces de plus en plus impressionnantes puisqu'en comptant bien, après son tout premier trailer, puis celui dévoilé au CES, et le dernier en date qui ne date que d'il y a 2 semaines, une nouvelle bande-annonce toujours aussi impressionnante vient d'être dévoilée et elle nous parle un peu plus des Kaiju, les monstres venus de l'océan, en début de vidéo (visible ci-dessous).

C'est aussi l'occasion de découvrir le premier poster officiel français du film :


Riddick : la bande-annonce complète !

Pour une raison qui m'échappe encore, la sortie d'un troisième film consacré au personnage de Riddick semble être un futur événement. Le premier film à faible budget nommé "Pitch Black" (2000) était assez sympathique (si on excepte le fait que le personnage principal est un plagiat complet du Snake Plissken de "New-York 1997" et "Los Angeles 2013") tandis que sa suite "Les Chroniques de Riddick" (2004) n'était qu'une succession de scènes d'actions complètement creuses. Et malgré le fait que ce second film ait hérité de critiques catastrophiques (29% sur Rotten Tomatoes) et qu'il ait à peine remboursé son budget d'environ 105 millions de dollars, il semble bénéficier de beaucoup de sympathie de la part du public qui se réjouit donc de l'arrivée d'un troisième film une nouvelle fois écrit et réalisé par David Twohy.

Le troisième épisode de la saga se nommera donc simplement "Riddick", il sortira en France le 18 septembre 2013 et après avoir lâché un court teaser vidéo fin mars 2013, il nous propose enfin une véritable bande-annonce visible ci-dessous.


15 mai 2013

Critique ciné : Mama

Que de chance pour le réalisateur argentin Andrés Muschietti : il réalise divers court-métrages et story-boards avant de se faire remarquer avec "Mama" en 2008, une courte vidéo de moins de 3 minutes (visible en fin d'article) qui attirera notamment l'attention de Guillermo del Toro ("Hellboy", "Le Labyrinthe De Pan") qui en produira le remake sous forme d'un long-métrage. Côté casting également, Mamà s'en sort plutôt bien grâce à Nicolaj Coster-Waldau (Jaime Lannister dans la série "Game Of Thrones") mais aussi et surtout Jessica Chastain ("Take Shelter", "Tree Of Life", "Des Hommes Sans Loi", "Zero Dark Thirty"), l'une des étoiles montantes actuelles à Hollywood. Du coup, c'est avec beaucoup d'intérêt que son film arrive dans les salles américaines en janvier 2013 où il fait un carton puis dans les salles françaises le 15 mai suivant.

(J'avais pu voir ce film au festival de Gérardmer 2013)

Critique DVD : Dagmar - L'Âme Des Vikings

Épineuse question : comment vendre un film norvégien se déroulant dans les années 1300 au public français ? En le faisant passer pour un film sur les Vikings bien sûr ! Car le titre original de "Dagmar – L'Âme Des Vikings" est "Flukt", ce qui signifie plus ou moins "échappée" en français. Le public anglo-saxon, lui, ne sera pas dupé puisque le titre anglais du film est "Escape". Et cela colle totalement avec ce que raconte ce long-métrage puisqu'il repose uniquement sur une chasse à l'homme (ou devrais-je dire une chasse à la jeune fille) dans les grands décors naturels de Norvège. Mais non, en France, ça n'est visiblement pas assez vendeur comme concept alors on va essayer de faire passer ça pour une histoire de Vikings. Les spécialistes de ce célèbre peuple scandinave seront peut-être au courant du fait qu'on date la fin de leurs activités au milieu du XIème siècle, mais cela ne semble pas avoir gêné le distributeur français (SND / M6 Vidéo) de ce film dont l'action se déroule pourtant au XIVème siècle...

L'autre point gênant concernant ce titre français vient du nom Dagmar. OK, il est clair qu'il s'agit du personnage le plus charismatique du film puisqu'elle est la chef sans pitié d'un petit groupe d'hommes nomades vivant visiblement de pillages et de violences en tous genres. Mais le souci c'est que Dagmar est la grande méchante du film ! Le réalisateur Roar Uthaug connait d'ailleurs bien l'actrice Ingrid Bolsø Berdal puisqu'il l'avait déjà dirigée dans le premier film de la trilogie "Cold Prey". On a également pu la voir dans Chroniques de Tchernobyl en 2012 et elle était à l'affiche de "Hansel & Gretel : Witch Hunters 3D" (qui est également réalisé par un norvégien). Mais pourquoi est-ce qu'elle vole la vedette à celle qui est le véritable personnage principal du film, la jeune Signe (oui c'est bien son nom et elle est interprétée par Christine Andreasen) ? Cette dernière n'est absolument pas mise en avant sur le poster du film (quand elle y est présente, ce qui n'est pas toujours le cas!) alors qu'elle porte tout le film sur ses jeunes épaules en passant son temps à essayer d'échapper au groupe de sauvages (et pas de Vikings !) qui la poursuit... Pour terminer sur le casting, les amateurs de Black-Metal seront peut-être heureux de savoir que l'un des sauvages (celui nommé Grim qui manie l'arc) est interprété par un certain Kristian Espedal (à gauche sur la jaquette ci-dessous), plus connu dans le milieu sous le pseudonyme de Gaahl (ex-Gorgoroth, God Seed). Un argument commercial de plus, mais qui ne concerne toujours pas le film lui-même...

(J'avais pu voir ce film au festival de Gérardmer 2013)

14 mai 2013

24FPS 23 : un podcast entièrement consacré à Jurassic Park !

Vous le savez certainement, "Jurassic Park", le chef-d'œuvre de Steven Spielberg sorti en 1993 vient de ressortir sur les écrans en 3D. Je ne vais pas vous faire l'affront de vous proposer une critique écrite complète du film sorti il y a 20 ans. D'une part, parce-que vous l'avez certainement déjà vu un paquet de fois depuis 20 ans, mais aussi parce-qu'on sait depuis longtemps que c'est un film extraordinaire qu'il me parait vain d'expliquer pourquoi aujourd'hui...

En revanche, ce qui m'a paru sympa, c'est de consacrer un épisode complet du podcast audio 24FPS à ce film en compagnie de mon camarade Julien pour évoquer de nombreuses anecdotes de production et de tournage, sans oublier nos analyses et remarques sur de nombreuses scènes du film.


Alors pour écouter cette émission en streaming, la télécharger au format mp3 ou même vous y abonner via les flux RSS ou iTunes, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous :

13 mai 2013

Gravity d'Alfonso Cuarón se dévoile enfin !

Pour certains, Alfonso Cuarón est le réalisateur de "Harry Potter Et Le Prisonnier d'Azkaban" (2004) qui est considéré comme le meilleur de la saga, et pour d'autres, il est le metteur en scène génial et complètement fou du sublime "Les Fils De l'Homme" (2006) qui, entre autres (nombreuses) qualités, était une leçon en termes de plans séquences !

Et ça fait déjà un bon paquet d'années qu'on attendait son projet suivant nommé "Gravity" ! Il en a écrit le scénario avec son fils Jonás et les studios Universal devaient l'aider à développer le film. Mais Universal n'a finalement jamais démarré la production et c'est Warner Bros. qui a fini par mettre la main dessus en 2010.


11 mai 2013

Les compères de Shaun Of The Dead et Hot Fuzz reviennent avec The World's End !

Le réalisateur Edgar Wright et les acteurs Simon Pegg et Nick Frost ont commencé à bosser ensemble sur la série anglaise "Spaced" (que je vous conseille vivement !) en 1999 et 2001 avant de passer sur grand écran en 2004 avec l'excellente comédie zombie "Shaun Of The Dead" puis en 2007 avec la superbe digestion du cinéma d'action américain qu'était "Hot Fuzz". (Le très sympathique "Paul" ne peut pas être inclus dans cette saga car le film n'était pas réalisé par Edgar Wright.)

Et après qu'Edgar Wright ait fait cavalier seul le temps de réaliser l'adaptation de "Scott Pilgrim" les 3 compères seront à nouveau réunis à l'écran en 2013 pour une nouvelle comédie 100% british nommée "The World's End" !


Premier trailer pour la stratégie Ender !

"La Stratégie Ender" (ou "Ender's Game" en VF) est à la base un roman de science-fiction très célèbre et écrit par Orson Scott Card. Il avait été très bien reçu lors de sa sortie en 1985 et il reprenait une histoire que son auteur avait développée une première fois dans une courte nouvelle en 1977.

Après avoir refusé de vendre les droits d'adaptation de son livre à de nombreuses reprises dans les années 80 et 90, Orson Scott Card a fini par se décider à rédiger lui-même le script du film en 1996. Il a fini par vendre les droits de son histoire en 2003 et le réalisateur Wolfgang Petersen ("Das Boot", "Air Force One", "Troie") devait s'occuper de l'adaptation. Orson Scott Card a ensuite complètement réécrit son script avant de le proposer une nouvelle fois à un studio qui a cette fois officialisé le projet en mettant à sa tête Gavin Hood (réalisateur de "X-Men Origins : Wolverine") pour en assurer le poste de réalisateur et de scénariste.


3 mai 2013

R.I.P. Jeff Hanneman, un jour noir pour les fans de Thrash-Metal et de Slayer !

Souvenez-vous, en janvier 2011, Jeff Hanneman était victime d'une morsure d'araignée qui avait failli lui couter la vie ! Il était (selon ses propres déclarations) en train de déguster quelques bières son jacuzzi et n'a même pas senti la morsure, mais une heure plus tard il était très mal et pouvait voir la chair de son bras en train de se nécroser. Heureusement pour lui, il tombe sur une infirmière qui connait cette pathologie qui se nomme fasciite nécrosante, ce qui lui permet de gagner énormément de temps car il ne lui reste plus qu'une heure à vivre lors de son arrivée à l'hôpital.

Un médecin (fan de Slayer) lui déclare alors : "D'abord je vais vous sauver la vie, ensuite je vais sauver votre bras, et ensuite je vais sauver votre carrière !" Il subit une intervention chirurgicale d'urgence pour retirer les tissus nécrosés et le médecin arrive à sauver les muscles et les tendons. L'opération laisse tout de même une large blessure sur son bras et il passe les deux mois suivants immobilisé à l'hôpital pour suivre un traitement à base d'antibiotiques mais aussi subir diverses greffes de peau pour son bras.

Jeff Hanneman a passé la quasi-totalité de son année 2011 en rééducation pour son bras droit très affaibli. En décembre 2011, il déclarait : "C'est le genre du truc au sujet duquel j'aurais pu écrire une chanson. Tout ce qui pouvait mal se passer cette année s'est mal passé, mais au final c'est OK. J'avais Satan de mon côté !"

Aujourd'hui, ces déclarations teintées d'humour ont malheureusement une résonance beaucoup plus tragique puisque le groupe Slayer annonçait le décès de son guitariste Jeff Hanneman sur Facebook, quelques minutes après minuit (heure française) le 3 mai 2013, alors qu'il était environ 15h passée en Californie, le 2 mai 2013. Le décès est survenu aux alentours de 11h du matin (heure locale) et a été causé par une insuffisance hépato-cellulaire, c'est à dire un dysfonctionnement du foie à priori consécutif à cette fameuse morsure d'araignée et de l'infection qui en avait découlé en 2011. Jeff Hanneman avait 49 ans.

Edit : la défaillance qui a été fatale à Jeff Hanneman a été clairement identifiée et elle est finalement consécutive à une cirrhose du foie qui lui avait été diagnostiquée seulement quelques mois avant sa mort. Aucun lien direct n'a été établi avec la grave infection dont il avait été victime en 2011.

(J'ai toujours été fasciné par ses jambières...)

Né le 31 janvier 1964 dans une famille comprenant des vétérans de la seconde guerre mondiale, et avec des frangins ayant combattu au Vietnam, Jeff Hanneman a très tôt développé une passion pour tout ce qui avait attrait à la guerre, construisant notamment des maquettes de tanks et d'avions avec ses frères ainés dès son plus jeune âge. Il révèle lors d'une interview en 2009 que son père est d'origine allemande mais qu'il a combattu aux côtés des alliés durant la seconde guerre mondiale.

Guitariste passionné de musique punk, il rencontre Kerry King en 1981 alors que les deux jeunes musiciens sont en train d'auditionner pour le même groupe et ils décident de former leur propre groupe pour reprendre des morceaux de Judas Priest et Iron Maiden. Ils sont bientôt rejoints par un jeune étudiant anesthésiste à la basse et au chant (Tom Araya) et un livreur de pizzas à la batterie (Dave Lombardo) et Slayer est né ! Le groupe donne son premier concert pour Halloween en 1982 et sort son premier album auto-financé "Show No Mercy" en décembre 1983, moins de 6 mois après le "Kill 'Em All" de Metallica, lançant ainsi les débuts du style Thrash-Metal né de la rencontre entre la vitesse du Heavy-Metal (Iron Maiden, Judas Priest), le côté sombre et démoniaque de groupes comme Venom, et l'agressivité du punk qu'Hanneman affectionnait tant.

A leurs débuts, les membres groupe se produisent sur la scène underground en arborant du maquillage et un style vestimentaire censés représenter leur côté satanique. Mais après avoir sorti un EP et un album live, ce style visuel est abandonné et le groupe signe sur une plus grosse maison de disque pour sortir son album culte, celui qui est encore aujourd'hui considéré comme leur meilleur album et une pierre angulaire du Thrash-Metal, "Reign In Blood" en 1986 !

(Jeff Hanneman et son pack de Stella Artois sur la photo qui figure au dos de "Reign In Blood")

Mais le label Columbia refuse finalement de distribuer "Reign In Blood" à cause de sa pochette et du thème des paroles de certains morceaux. C'est principalement le titre "Angel Of Death" qui pose problème puisqu'il y est question de Josef Mengele, le chirurgien allemand ayant commis des atrocités au camp de concentration d'Auschwitz. C'est Jeff Hanneman qui a composé ce titre à cause de l'intérêt qu'il porte à cette période et d'un livre qu'il a lu au sujet de ce chirurgien. Il incorpore également divers éléments tirés des symboles utilisés par les nazis dans les visuels du groupe (comme la croix de fer ou le S de Slayer), ce qui leur vaudra diverses controverses tout au long de leur carrière. Pourtant, Jeff Hanneman s'est toujours défendu de vouloir propager le moindre message politique. Il s'agissait simplement d'une passion (qu'il a pu partager avec Lemmy Kilmister de Motörhead lorsque les deux groupes tournaient ensemble) essentiellement symbolique, qui n'a jamais concerné les idéaux, et qui servait de base aux thèmes et aux visuels violents du groupe. C'est le label Geffen qui acceptera finalement de distribuer "Reign In Blood", sans toutefois faire apparaitre l'album sur ses plannings de sortie de l'époque...

Slayer est rapidement devenu un pilier incontournable de la scène Metal extrême, et son influence est revendiquée par d'innombrables groupes de Thrash, de Death ou de Black-Metal, notamment par le biais des 3 albums cultes du groupe : "Reign In Blood", "South Of Heaven" et "Seasons In The Abyss". Jeff Hanneman aura d'ailleurs l'occasion de revenir à ses sources punk durant la carrière de Slayer avec l'album de reprises "Undisputed Attitude" en 1996 qui contenait également 3 compositions originales du groupe. Le dernier album studio en date de Slayer est "World Painted Blood" (2009) et un nouvel album était en projet depuis 2011, avec pour condition d'attendre que Jeff Hanneman soit complètement remis pour pouvoir entrer en studio. Le groupe n'a en revanche jamais cessé de se produire sur scène puisque c'est Gary Holt du groupe Exodus (ainsi que Pat O'Bien de Cannibal Corpse sur quelques dates) qui assure les parties guitare aux côtés de Kerry King depuis 2011. Jeff Hanneman avait toutefois eu l'occasion de remonter sur scène aux côtés de ses collègues une fois en avril 2011, juste le temps de jouer les morceaux "South Of Heaven" et "Angel Of Death" en rappel en fin de concert, lors d'un événement qui réunissait les Big Four, les 4 grands groupes de Thrash-Metal que sont Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax en Californie.

(On peut clairement voir différentes cicatrices sur son bras le 23 avril 2011)

C'est un très grand musicien qui a quitté la planète Metal en ce 2 mai 2013 et certaines de ses compositions sont et resteront des classiques de Slayer et du mouvement Thrash tout entier puisqu'il était l'auteur d'incontournables comme "South Of Heaven", "Reign In Blood", "Angel Of Death", "War Ensemble", "Madatory Suicide" ou encore "Seasons In The Abyss".

Et vu qu'une minute de silence n'est pas forcément ce qu'aurait voulu Jeff dans un moment comme ça, quoi de mieux qu'un clip de l'un des classiques du groupe où on pouvait le voir jouer sur sa guitare arborant le logo des Dead Kennedys dont il était particulièrement fan :



R.I.P. ou plutôt R.I.B. (Rest In Blood / Reign In Blood) Jeff Hanneman !

2 mai 2013

Un nouveau teaser pour The Wolverine

"The Wolverine", ou plutôt "Wolverine : Le Combat De L'Immortel" puisque ce sera son titre en France s'est dévoilé pour la première fois fin mars 2013 dans une bande-annonce qui dévoilait pas mal de détails sur les personnages et l'intrigue de ce nouveau film consacré au X-Men le plus populaire.

Aujourd'hui, c'est un court teaser très orienté action qui a fait son apparition mais celui-ci ne contient pas la moindre nouvelle information sur le scénario du film réalisé par James Mangold. Tant pis, on fait avec ce qu'on a et on peut tout de même l'admirer ci-dessous car il contient quand-même de nouvelles images :


Encore un trailer très impressionnant pour Pacific Rim !

Le nouveau projet du réalisateur Guillermo del Toro ne s'est dévoilé pour la première fois qu'en décembre 2012, mais il a immédiatement capté l'attention des amateurs de (rayez la mention qui ne vous concerne pas) : films catastrophes, robots géants, japanimation, science-fiction, films de monstres japonais !

Du coup, chaque nouvelle bande-annonce est un petit événement et même si la dernière en date (visible ci-dessous) reprend quelques images de celle qui avait été dévoilée en janvier 2013, elle en a également pas mal de nouvelles en stock et ne cesse d'exciter notre curiosité !