2 février 2013

Gérardmer 2013 - Jour 3

La pluie est de retour (en force) sur Gérardmer et on en viendrait presque à regretter les températures frigorifiques des années précédentes !

(Et encore, sur cette photo il ne pleuvait pas beaucoup...)

Mais après tout, le déluge extérieur est une bonne façon de se mettre en condition pour se replonger dans les méandres de l'hôtel Overlook avec le documentaire "Room 237" qui tente d'analyser et de décrypter le chef-d'œuvre "The Shining" de Stanley Kubrick. Plusieurs théories y sont très sérieusement exposées dans un montage d'extraits de films (de Kubrick ou autres) censés illustrer ce qu'on nous explique (les intervenants ne sont jamais montrés à l'écran). Des nombreux plans de "The Shining" y sont disséqués (image par image, avec des zooms sur de petits détails mais aussi en passant le film à l'envers) pour tenter de démontrer qu'il s'agit au choix : d'une métaphore sur le massacre des Indiens d'Amérique, d'une manière codée de raconter l'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, ou encore de Kubrick qui avouerait implicitement avoir truqué les images de la mission Apollo 11 sur la Lune (entre-autres lectures).


Ça va très loin dans l'analyse de ce qui n'était peut-être souvent que des coïncidences fortuites ou des erreurs de continuité et ce documentaire au ton conspirationniste (tout était là, sous nos yeux, et on n'avait rien vu) n'intéressera que les gros fans de l'œuvre de Kubrick. Les autres risquent de décrocher rapidement devant cette avalanche de conclusions souvent très tirées par les cheveux (même si certaines sont assez intéressantes). Ceux qui auront vu "Room 237" ne regarderont en tout cas plus jamais "The Shining" de la même manière...

On reste dans le domaine du documentaire avec "Ray Harryhausen : Le Titan Des Effets Spéciaux" qui revient sur l'ensemble de la carrière de l'homme qui a beaucoup apporté au cinéma moderne grâce à ses créatures animées au sein de films comme "Jason Et Les Argonautes", "Le Choc Des Titans" ou encore la série des "Sinbad". Des réalisateurs ultra-célèbres comme Steven Spielberg, James Cameron, Peter Jackson, Guillermo del Toro ou encore Joe Dante nous expliquent (et nous montrent par le biais d'extraits de leurs propres films) à quel point les effets spéciaux du bonhomme ont influencé leur cinéma et les histoires qu'ils ont eu envie de mettre en images.


Un très bon documentaire (réalisé par un français !), surtout pour le jeune public qui connaîtrait mal l'ère pré-numérique des effets spéciaux.

On enchaîne avec "You're Next", un film américain en compétition de type home invasion. Il y est donc question d'une réunion de famille dans une maison isolée qui dérape sérieusement à partir du moment où des individus arborant des masques d'animaux se mettent à les massacrer.


Le film prend une tournure intéressante lorsque l'un des nouveaux membres de la famille (la petite amie de l'un des fils) montre un sang froid exemplaire, surprenant ainsi les tueurs et la famille. Le scénario s'avère malin, surprenant (même si pas forcément original) et souvent drôle ! Le public conquis applaudit à plusieurs reprises pendant la séance de ce qui s'annonce comme l'un des grands favoris du palmarès.

Vient ensuite une première pour le Festival du Film Fantastique de Gérardmer : une projection en 3D ! Une double projection d'ailleurs puisque nous avons d'abord la possibilité de découvrir un extrait de 4 minutes de "G. I. Joe Conspiration" qui sortira en mars prochain (avec plein de ninjas qui sautent dans tous les sens puis la bande-annonce complète du film où l'on retrouvera Bruce Willis et Dwayne The Rock Johnson). C'est enfin le moment de découvrir "Hansel & Gretel : Witch Hunters 3D", la nouvelle version hollywoodienne sur-vitaminée du célèbre conte pour enfants. Jeremy Renner et la belle Gemma Aterton y incarnent les célèbres frère et sœur qui ont bien grandi et qui se sont spécialisés dans l'extermination de sorcières à grands coups pétoires anachroniques et de mandales au ralenti !


L'histoire n'est qu'un vague prétexte pour enchainer les scènes d'action à un rythme endiablé, les personnages n'ont aucune profondeur (un comble pour un film en 3D !) et les sorcières sont plus ridicules les unes que les autres (avec à leur tête une Famke Janssen affublée d'un maquillage outrancier dans la plupart de ses scènes). Ça tente aussi d'être drôle de temps à autre mais la plupart des gags sont éculés et aussi lourdingues que les objets qui volent régulièrement vers l'écran pour tenter de justifier la projection en relief. On ne compte pas les ellipses temporelles ni les incohérences du scénario, le seul but est de faire en sorte que les deux héros hyper-poseurs se battent toutes les 5 à 10 minutes ! Personnellement je retiens tout de même deux choses de ce long-métrage : de beaux costumes et un rythme effréné qui fait qu'on ne voit pas le temps passer (car le film a le bon goût de durer un peu moins d'1h30).

On revient à quelque-chose de nettement plus sérieux pour conclure la journée grâce à "The Conspiracy", un faux documentaire sur deux jeunes gens qui décident de réaliser un documentaire sur un adepte des théories du complot (vous suivez toujours ?). Après que le sujet de leur film ne disparaisse sans laisser de traces, l'un des deux réalisateurs va commencer à s'intéresser à ses théories pour retrouver la trace du conspirationniste disparu, mais cela va les mener vers un monde dans lequel il est difficile de pénétrer...


En fait "The Conspiracy" s'apparente surtout à un thriller qui, il faut bien l'avouer, n'a pas vraiment sa place dans un festival du film fantastique... Il a le mérite d'aller assez loin dans son sujet mais a le mauvais goût d'avoir un dernier tiers entièrement tourné en caméra espion (soi-disant) cachée, ce qui nuit soudainement à la lisibilité de l'ensemble même si cela aide à exacerber la tension de ces scènes. On pourra tout de même être déçu du manque de folie de l'ensemble qui a tendance à nous laisser sur notre faim...

Aucun commentaire: