22 avril 2012

Critiques en vrac : Marsupilami, Marilyn, Terre Outragée, Radiostars

"Sur La Piste Du Marsupilami" d'Alain Chabat

Si l'on pouvait craindre que cette nouvelle adaptation d'une BD par Alain Chabat soit à nouveau un film "all-stars" où l'histoire passe au second plan, il n'en est heureusement rien !

Toutes les célébrités impliquées interprètent des personnages bien intégrés au scénario même s'ils restent pour la plupart dans leur registre habituel. Un mention spéciale tout de même pour Lambert Wilson qui offre une prestation impressionnante et dont les choix de carrière continent de surprendre.

Le marsupilami, la vraie star du film, est omniprésent et son intégration est très réussie, ce qui le rend particulièrement attachant.

Si le scénario met un peu plus d'un quart d'heure à démarrer pour de bon, on ne s'ennuie pas une fois que le rythme de croisière est atteint ! Les gags sont légion, et si ceux-ci ne s'avèrent pas particulièrement originaux, ils assurent quelques bonnes tranches de rigolade tout au long du film.

Un très bon divertissement familial et un bel hommage aux travaux de Franquin !



"My Week With Marilyn" de Simon Curtis

Une belle introspection dans les coulisses du cinéma des années 50, la vie privée de quelques légendes du 7ème art et les tourments d'une star en quête de reconnaissance !

La photo et la mise en scène sont très soignées et les acteurs sont on ne peut plus justes dans leurs interprétations de personnages célèbres, avec bien sûr un intérêt tout particulier pour Michelle Williams qui nous sert une Marilyn Monroe tantôt touchante, tantôt énervante, mais toujours avec une grande retenue et un mimétisme proche de la perfection. A noter que Kenneth Brannagh (le réalisateur de "Thor") est également très impressionnant dans le rôle de l'acteur/réalisateur Sir Laurence Oliver.

C'est une belle histoire qui nous est contée ici avec cette romance entre Marilyn et un jeune assistant réalisateur qui a le mérite d'aider à comprendre le comportement de la jeune femme à cette époque et son caractère d'une manière plus générale.

Un joli petit film à voir et à revoir !



"La Terre Outragée" de Michale Boganim

Cette production franco-ukrainienne nous propose de revivre (et de comprendre) la catastrophe de Tchernobyl sans montrer la catastrophe elle-même.

On se concentre plutôt ici sur la vie quotidienne d'habitants de Prypiat, la ville située à 3 Km de la centrale nucléaire, durant les journées entourant la catastrophe. On y réalise avec effroi à quel point la population n'était absolument pas au courant de ce qui se passait. On y retrouve aussi certains de ces personnages 10 ans après la catastrophe pour montrer à quel point leur vie est toujours liée à l'incident qui les a bouleversés, et on réalise aussi qu'ils sont toujours attachés à la ville qu'ils ont été forcés de quitter précipitamment fin avril 1986.

Le film, très authentique, est porté tout du long par le personnage d'Anya, interprété par Olga Kurylenko ("Hitman", "Quantum Of Solace", "Max Payne") elle-même d'origine ukrainienne. Mis à part le fait qu'on découvre qu'elle parle très bien français, elle porte à elle seule toute la détresse des habitants de Prypiat (aussi bien vivants que morts) dans une vie dont le contrôle lui a échappé depuis la catastrophe nucléaire.

Un film à voir absolument pour mieux comprendre ce qui s'est passé dans cette région (sur le plan humain), d'autant que de nombreuses scènes ont été tournées dans les véritables ruines actuelles de Prypiat.



"Radiostars" de Romain Levy

Normalement, l'histoire d'une bande d'animateurs radio forcés de parcourir la France profonde afin de regagner leur audience perdue, et par la même occasion d'apprendre à se connaître eux-même, devrait donner une bonne grosse comédie sur fond de road-movie... En tout cas, le cinéma anglo-saxon maitrise très bien ce type de sujet !

Mais visiblement en France c'est beaucoup plus difficile à faire. "Radiostars" n'est finalement pas une véritable comédie, contrairement à ce que la bande-annonce peut laisser penser ! Une bande-annonce qui contient d'ailleurs à elle seule les meilleurs gags du film et qui en dévoile la plupart des rebondissements.

On s'ennuie ferme entre deux répliques marrantes car l'histoire manque cruellement d'ampleur ! Et il en va de même pour les personnages, avec d'ailleurs un protagoniste principal relativement inutile. Même leurs prises de tête ne durent que le temps d'une scène et sont rapidement oubliées quelques minutes plus tard ! Seul le personnage de Manu Payet sort un peu du lot et s'avère presque attachant.

Bref, une comédie très moyenne et une tranche de vie assez plate pour ce premier film de Romain Levy au succès critique incompréhensible ! Un ratage quoi...

1 commentaire:

Misterclap a dit…

J'en ai vu aucun. Quoique j'ai failli craquer pour la belle Marilyn... mais en fait nan !