9 janvier 2012

Critique ciné : Malveillance

On va commencer à croire que le réalisateur Jaume Balagueró fait une fixation sur les vieux immeubles au cœur de la ville de Barcelone puisqu'après les très flippants "[Rec]" et "[Rec] 2", il remet le couvert avec "Malveillance" dans un contexte nettement plus réaliste et du coup peut-être encore plus inquiétant...




L'histoire : César est un gardien d'immeuble disponible, poli et dévoué... la journée ! La nuit en revanche, il rôde dans les endroits les plus inattendus pour tourmenter discrètement les habitants de l'immeuble, et il nourrit même une obsession malsaine envers la jeune et jolie Clara...

Le concept est simple (et efficace) et le moins que l'on puisse dire c'est que le film tient toutes ses promesses. L'acteur principal, Luis Tosar, est absolument parfait dans tous les aspects de son rôle et c'est une bonne chose car le film repose entièrement sur ses épaules. Rien n'est plus flippant que les terreurs simples et réalistes du quotidien et ce film en est une brillante démonstration.



Difficile d'en dire plus sans dévoiler la trame du film, mais en tout cas celui-ci réussit sans peine à tenir le spectateur en haleine de bout en bout, grâce notamment à quelques éléments surprenants qui renforcent régulièrement la tension qui règne dans cet immeuble. Jaume Balagueró exploite tellement bien le concept de son film que vous y réfléchirez à 2 fois avant de confier les clés de votre appartement à qui que ce soit.

Une belle réussite qui a également le mérite de s'affranchir de certains clichés du genre. Si vous aimez frissonner grâce à des idées simples et réalistes, ce film est définitivement fait pour vous !

Aucun commentaire: