29 octobre 2011

Critique DVD : Batman - Year One

Parmi les BD cultes consacrées au Dark Knight, "Year One" tient évidemment une bonne place. Ce chef-d'œuvre publié à l'origine en 4 parties en 1987, scénarisé par Frank Miller et illustré par David Mazzucchelli, a eu un fort impact sur l'univers de Batman puisqu'il est désormais considéré comme son point de départ officiel.

Il aurait dû être adapté au cinéma au début des années 2000 mais le projet avait été abandonné au profit du "Batman Begins" de Christopher Nolan qui conservait tout de même pas mal d'éléments (ambiance, décors, personnages, scène des chauve-souris) issus de "Year One".

C'est donc avec une joie non-dissimulée que les bat-fans accueillent enfin (aux USA) une adaptation animée de cette BD vieille de 24 ans qui proposait pour la première fois cet univers sombre et réaliste qui réussit si bien aujourd'hui aux dernières déclinaisons cinématographiques du Chevalier Noir...


L'histoire : Bruce Wayne, le jeune playboy milliardaire, revient à Gotham City 12 ans après le meurtre de ses parents. Au même moment, le lieutenant James Gordon est muté dans les services de police de la ville. Les deux hommes ne se connaissent pas, mais leurs chemins vont finir par se croiser au cours de cette première année semée d'embuches pendant laquelle chacun trouvera sa façon de nettoyer les rues de Gotham City...

Bon forcément, ce qui fait le plus flipper les fans dans le cadre des adaptations, c'est la fidélité au matériau d'origine. Rien à craindre ici, il serait même difficile d'être plus fidèle à la BD de 1987 ! Les dialogues (originaux) sont quasi-identiques, de tous petits éléments sont rajoutés au scénario mais uniquement dans le but de fluidifier l'ensemble, et même les détails des décors visibles dans la BD ont été fidèlement reproduits dans l'animé (exemple : les objets sur le bureau du Commissaire Loeb).

Le scénario est donc strictement identique à celui écrit il y a plus de 20 ans par Frank Miller, avec un déroulement identique et surtout un découpage identique, à savoir des scènes plus ou moins longues situées dans le temps par leur date. Ce qui passait relativement bien dans la BD (certaines scènes ne durent que le temps de 2 ou 3 cases) risque d'être un peu plus difficile à appréhender pour les spectateurs qui ne connaissent pas du tout "Year One" tant certaines scènes très courtes pourront leur sembler dispensables...


Avec son ton très ancré dans le réel, "Year One" risque également de déboussoler les amateurs de super-héros en version animée puisqu'on est ici assez loin d'une succession de scènes d'action (même s'il y en a quelques-unes) au détriment d'un scénario conséquent. C'est plutôt le contraire ici : chaque scène (même les plus courtes) sert à faire avancer l'histoire qui n'est ni plus ni moins que celle de deux hommes qui luttent contre une ville gangrenée par ses excès et son système établi. Les quelques scènes d'actions sont tout de même mises en scène de façon très énergique et sauront contenter les amateurs d'explosions et de castagne.

En fait, la seule chose qui soit réellement critiquable dans cet animé, ce sont les dessins ! Soyons clairs : ils sont très beaux, l'animation est impeccable, et l'ensemble ne trahit pas trop le travail original de David Mazzucchelli. Mais il manque une chose essentielle : l'aspect sombre et un peu cradingue qui faisait tout le charme de la BD car il était en totale adéquation avec l'ambiance de la ville et de l'histoire. C'est étrange à dire, mais "Year One" version animée serait bien plus réussi avec des dessins moins lumineux et surtout beaucoup moins propres.



"Batman - Year One" est un animé d'une durée de 1 heure et de bonne facture, avec une histoire intéressante et des personnages dont on a rarement autant côtoyé l'intimité. Pour autant, "Year One" n'était peut-être pas l'histoire la plus apte à être déclinée en version animée, et si la BD ne risque pas de perdre son statut culte de sitôt, son adaptation animée ne risque pas d'atteindre le même statut d'incontournable, notamment à cause d'une narration un peu lente et d'un découpage déconcertant.

Cette adaptation se retrouve donc dans une position intermédiaire un peu étrange : l'animé est de très bonne qualité mais il risque de déplaire aussi bien aux fans "hardcore" de la BD qu'aux amateurs d'animation qui recherchent une déclinaison de super-héros différente de ce qu'on peut voir au cinéma. En revanche, les amateurs du traitement réaliste de Batman à la Christopher Nolan mais qui ne sont pas trop amateurs de BD peuvent se jeter sur "Year One" sans hésiter !

Personnellement, je lui préfère tout de même largement l'animé "Batman Et Red Hood - Sous Le Masque Rouge" sorti en 2010, moins réaliste dans le fond, mais bien plus sombre et violent.

Notons également que "Batman - Year One" est sorti en DVD le 18 octobre 2011 aux Etats-Unis mais qu'il n'est à ce jour pas annoncé pour la France. Espérons qu'il finira par sortir et surtout qu'il bénéficiera d'un doublage français correct, contrairement au massacre effectué sur la version française de "Batman Et Red Hood".

Edit 08/2012 : le DVD/Blu-Ray français est sorti début juillet 2012. Il est également disponible en bonus de l'édition limitée de la BD du même nom rééditée en juillet 2012 par Urban Comics.

Un dernier mot au sujet du court-métrage "Catwoman" (14 minutes) qui figure également sur le DVD "Year One" : situations, dialogues, personnages, tout est très convenu dans cet animé à voir une fois par curiosité, qui aurait peut-être constitué un très bon épisode de série, mais qui n'a pas grand intérêt aux côtés du film principal (à part peut-être pour les inconditionnels du personnage de Catwoman, et encore...).

Aucun commentaire: