3 septembre 2011

Hommage aux navettes spatiales américaines...

La science-fiction c'est chouette, mais parfois la science tout court c'est pas trop mal non-plus !

Le programme des navettes spatiales de la NASA a débuté en 1981 (premier lancement) et a pris fin il y a peu, en juillet 2011. Le but du programme était de créer une navette réutilisable afin de faire des économies, mais les délais entre chaque lancement d'une navette et les coûts finalement très élevés de chaque lancement (environ 500 millions de dollars) ont eu raison de ce programme (sans parler des accidents de 1986 et 2003 qui ont coûté la vie à leurs équipages respectifs).


Cinq navettes opérationnelles ont été construites : Atlantis, Columbia, Challenger, Discovery et Endeavour, tandis que la navette Enterprise (qui n'était pas équipée pour les vols orbitaux) n'a été utilisée que pour des essais atmosphériques d'approche et d'atterrissage entre 1977 et 1980, et la navette Pathfinder n'était qu'une maquette (taille et poids réel) utilisée comme référence pour construire les différents bâtiments et routes qui accompagnaient le projet.

La navette Challenger fut détruite 73 secondes après son décollage en 1986 à cause de la rupture du joint entre deux segments d'un des deux propulseurs d'appoint à poudre. Cela mettra fin à la carrière commerciale de la navette. En 2003, c'est la navette Columbia qui se désintègre lors de son retour sur Terre à cause d'un impact créé par un morceau de réservoir sur le bouclier thermique lors du décollage. Cela précipitera la fin du programme des navettes.

Mais le programme des navettes spatiales c'est surtout 135 vols pendant 30 ans pour lancer des satellites et des sondes, effectuer diverses missions scientifiques et procéder à la relève de l'équipage de la station MIR puis de la Station Spatiale Internationale.

La revue américaine Nature a réalisé un belle vidéo qui rend hommage à ces 30 ans de missions des navettes spatiales :



Aucun nouveau programme de navettes réutilisables n'est actuellement prévu par la NASA et il y a de grandes chances que les futurs vols habités reviennent à des concepts de capsules, comme pour les missions lunaires Apollo, essentiellement à cause de la complexité de la conception et de l'entretien des navettes, et des risques que cela engendre.

Aucun commentaire: