10 mai 2010

En France, on fait des lois écolos...

Comme le soulignait très justement Gargouille dans les commentaires de l'article sur le triste anniversaire de Tchernobyl, en France on n'a pas le droit de dire du mal de l'industrie nucléaire ! C'est vrai quoi, en ces temps de crise, il faudrait être fou pour cracher sur un domaine de pointe qui fait notre fierté à travers le monde (traduction : qui nous permet de signer des contrats astronomiques à travers le monde).

C'est peut-être pour ça que les lois Grenelle 2 qui sont discutées en ce moment (et qui sont sensées être en faveur de l'environnement) mettent des bâtons dans les roues des installateurs d'éoliennes tout en permettant aux acteurs du nucléaires de relâcher toujours plus de déchets radioactifs dans la nature sans avoir à se justifier !!! Mais bien sûr...

Et comme le pointait également ce cher Gargouille, si on arrête le nucléaire en France, on met quoi à la place ? Y a rien de prévu... Il faudrait quand-même pas se tirer une balle dans le pied en réfléchissant à une alternative viable à notre technologie la plus lucrative.

Bon OK, on fait quoi alors ? Ben on attend... On attend qu'il y ait un vrai problème pour ensuite réfléchir à une solution (comme on fait toujours). Pourtant on était en droit de croire qu'une expérience grandeur-nature comme celle de Tchernobyl pourrait radicalement changer l'histoire de cette technologie. Mais non...

Je serais presque tenté de m'en foutre si je n'habitais pas à une vingtaine de kilomètres de la plus vieille centrale nucléaire de France qui était conçue pour durer 30 ans et qui aurait donc du prendre sa retraite en 2007 mais dont on n'arrête pas d'étendre la durée d'exploitation. Ils doivent savoir ce qu'ils font, sauf qu'ils sont obligés d'arroser les réacteurs pour les refroidir à l'extérieur lorsqu'une vague de chaleur traverse la région, et que la centrale est construite sur une zone sismique et qu'une secousse pourrait sérieusement endommager le système de refroidissement, etc...


Non mais sérieusement, on ne peut pas s'en foutre de ces trucs-là, même si on ne vit pas à côté d'une centrale !

Aucun commentaire: