29 avril 2010

Critique ciné : La Comtesse

Habituellement, je ne suis pas trop fan de films d'époque ou en costumes (à part peut-être 300, mais je ne suis pas sûr que ça compte) mais là il s'agit tout de même d'une icône de la culture Metal et Gothique : la célèbre Comtesse hongroise Erzsébet Bathory (Elisabeth Bathory en VF) !


Ce film réalisé et interprété par la française Julie Delpy nous raconte la vie de la Comtesse, de sa naissance à sa mort, en s'attardant bien évidemment sur les innombrables meurtres de jeunes filles vierges dont elle recueillait le sang afin d'en imprégner sa peau pour qu'elle reste douce et jeune.

La première chose que j'ai apprécié dans ce film, c'est sa grande sobriété. Malgré l'époque et les costumes, les lumières sont froides et on nous épargne la grandiloquence inutile des dialogues alambiqués et des décors pompeux. Cela nous aide à rester sur les personnages, d'autant plus que la mise en scène nous épargne également les scènes qui auraient pu être les plus sanglantes. Les amateurs d'hémoglobine à foison peuvent en effet passer leur chemin et garder pour eux leur fantasme de baignoire remplie de sang (scène qui n'a jamais existé en réalité). La scène similaire (et très réussie) de l'effroyable Hostel 2 restera la référence du genre...

Le second point fort du film est l'interprétation de Julie Delpy qui nous dépeint un personnage tour à tour passionné, froid ou enclin à la folie. Bien que figé la plupart du temps, son visage évolue au gré de petites nuances selon l'état d'esprit ou la perception de la Comtesse. Belle performance !



Au final on a un beau film avec peut-être quelques longueurs mais dont l'intérêt est de tordre le cou au mythe en rendant le personnage de la Comtesse Bathory plus humain et donc à la fois plus cruel et plus torturé tout en laissant de côté l'aspect mystique de la légende.

Bon allez, je m'en vais réécouter le classique Countess Bathory de Venom...

Aucun commentaire: